Cas de rage chez un chien errant au Liberia Médecine des voyages

Publié le 23 nov. 2020 à 16h24

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Libéria, le Animal Health Services du Ministry of Agriculture a notifié le 19 novembre 2020 à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) un cas de rage déclaré le 17 novembre chez un chien errant à Buchanan, district 3, dans le comté de Grand Bassa. L'animal est soudainement devenu agressif et a commencé à attaquer les résidents d'une zone municipale. 

La zone en question a une population élevée de chiens qui n'a subi aucune vaccination contre la rage au cours des cinq dernières années. Les activités de pêche sont prédominantes dans la zone, ce qui engendre une importante population de chiens errants dans les rues.

Source : Organisation mondiale de la santé animale (OIE).