Nouveau décès dû à la rage en Afrique du Sud Médecine des voyages

Publié le 2 fév. 2021 à 17h56

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Dans un suivi des cas de rage humaine en Afrique du Sud, le National Institute for Communicable Diseases (NICD) rapporte le décès d'un enfant de 10 ans dans le township d'Umbumbulu, près de Durban, dans la province du KwaZulu-Natal (KZN).

Le NICD rapporte que le garçon a été mordu par un chien en novembre 2020. L'enfant n'a été emmené chez un professionnel de la santé qu'après l'apparition des symptômes. Il est mort le 7 janvier. Les analyses de laboratoire sur les échantillons post-mortem étaient positives pour la rage.

Le NICD a déclaré qu'un total de sept cas de rage humaine ont été confirmés en laboratoire en Afrique du Sud, dont six au KZN.

Source : Outbreak News Today.