Nouveau décès dû à la rage signalé dans le Sarawak, en Malaisie Médecine des voyages

Publié le 25 mai 2021 à 21h06

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Le ministère de la Santé de Malaisie a signalé un nouveau décès humain dû à la rage au Sarawak, confirmé positif le 5 mai 2021. Le patient est une femme de 45 ans vivant à Rh Janggu, Sungai Tepus, dans le district de Selangau

Elle avait déjà été mordue par son chien de compagnie à la main gauche alors qu'elle séparait son chien qui se battait avec un autre chien le 9 mars 2021. La patiente a lavé la plaie et s'est fait soigner à la clinique de santé de Tepus le jour même où elle a reçu un traitement antitétanique.  Elle a reçu une première dose de vaccin antirabique seulement  le 29 avril 2021.

Elle s'est plaint de douleurs oculaires, d'une faiblesse et d'un engourdissement de la main gauche lors de l'injection de la deuxième dose le 2 mai 2021 et a été admis dans le service de l'hôpital de Sibu pour y être soigné. Des échantillons cliniques pour le test de détection du virus de la rage ont été prélevés et envoyés aux laboratoires de l'hôpital général de Sarawak et de l'Universiti Malaysia Sarawak (UNIMAS). Les résultats de l'échantillon ont été déclarés positifs pour la rage le 5 mai 2021. Entre-temps, l'état de la patiente s'est détérioré et elle est décédée le 6 mai 2021 avec un diagnostic d'encéphalite rabique.

C'est le 3ème cas de rage humaine au Sarawak depuis le début de l'année 2021.

Source : Outbreak News Today.