Le Pakistan signale de nouveaux décès dûs à la rage à l'hôpital de Karachi, Médecine des voyages

Publié le 27 mai 2021 à 17h05

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Pakistan, pour la deuxième fois en une semaine, un décès humain dû à la rage a été signalé à l'hôpital Indus de Karachi. Selon certaines informations les patients auraient reçu un traitement inadéquat dans les premiers hôpitaux où ils ont consulté.

  • Le premier cas concerne un garçon de 6 ans mort la semaine dernière. Il avait été mordu au visage. Le lavage initial des plaies avait été adéquat, mais il n'avait pas reçu d'immunoglobuline antirabique et le protocole de vaccination antirabique était inadapté.
  • Le second cas concerne un jeune homme de 24 ans mort le 25 mai. Il avait été a mordu au front. Il n'avait pas bénéficié d'immunoglobuline antirabique et la plaie avait été recousue.

Source : Outbreak News Today.