Un homme décède de la rage au Pakistan Médecine des voyages

Publié le 20 juin 2021 à 17h54

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Pakistan, selon les responsables de l'Indus Hospital un homme de 60 ans qui a refusé de se faire vacciner contre la rage après avoir été mordu à la jambe il y a un mois par un chien errant dans le district de Korangi, division de Karachi est décédé le 18 juin 2021 à l'hôpital où il avait été admis pour hydrophobie et aérophobie, symptômes développés 3 jours auparavant.
C'est le 5ème décès lié à la rage depuis le début de l'année à l'Indus Hospital qui a par ailleurs traité et vacciné plus de 4500 personnes avec le vaccin antirabique et des immunoglobulines antirabiques.

Quatorze personnes sont décédées des suites de la rage dans 3 hôpitaux de Karachi depuis le 1er janvier 2021. Dans le même temps, plus de 20 735 personnes ont reçu un traitement et une cure complète de prophylaxie post-exposition (PEP), qui comprend le vaccin antirabique et l'immunoglobuline administrés immédiatement après les incidents de morsure de chien autour de la plaie.

Source : ProMED.