Plusieurs décès dus à la rage en Inde et au Népal Médecine des voyages

Publié le 12 juil. 2021 à 16h58

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Inde, les responsables de la santé ont rapporté 2 décès (une mère et son fils âgé de 11 ans) dus à la rage dans le village de Rilan dans le district de Dimapur au Nagaland. Les victimes auraient été mordues par leur propre chien 20 jours avant leur mort, mais la mère avait également des antécédents de morsure par d'autre(s) chien(s).

Au Népal, 3 personnes ont succombé de la rage (un garçon de 8 ans et deux adultes de 44 et 80 ans), après avoir été mordus par un chien dans un village du district de Kavre en un mois. Selon les autorités sanitaires un adulte de 22 ans de la municipalité de Dhulikhel-1 serait également mort de la rage il y a environ 5 mois. Il avait testé positif après qu'un chien l'ait mordu.

Les voyageurs en Inde et au Népal doivent être conscients du risque d'exposition à la rage en raison de la présence de nombreux chiens errants.

Recommandations pour le voyageur :

La rage est transmise par morsure, griffure et léchage sur plaie ou muqueuse par de nombreuses espèces animales (carnivores domestiques et sauvages et chauves-souris).

  • Évitez tout contact avec les carnivores sauvages, les primates et les chauves-souris partout dans le monde et avec le carnivores domestiques (chiens et chats) dans les zones à risque.
  • Envisagez de vous faire vacciner avant votre voyage (on parle de vaccination préventive ou préexposition) : les recommandations sanitaires pour les voyageurs 2021 recommandent la vaccination préventive contre la rage
    • Pour les voyageurs devant effectuer dans les zones à haut risque (Asie, Afrique y compris l’Afrique du Nord, Amérique du Sud) un séjour :
      • prolongé ou aventureux avec un risque élevé de contact avec des animaux domestiques ou sauvages ou ;
      • en situation d’isolement ne permettant pas une prise en charge rapide.
    • Pour les zones à risque, la vaccination préventive est recommandée chez les jeunes enfants dès qu’ils marchent. En effet, ces derniers ont un risque plus élevé d’exposition par morsure ou par contact mineur passé inaperçu ou non déclaré par l’enfant (léchage sur peau excoriée, griffure…).
  • Agissez rapidement en cas de morsure ou de griffure même si vous avez été vacciné vis-à-vis de la rage, car toute exposition suspectée ou avérée à la rage doit faire l’objet d’une prise en charge globale et immédiate
    • Lavez immédiatement les morsures et les griffures avec du savon et de l'eau courante pendant au moins 15 minutes.
    • Désinfectez les plaies
    • Consultez immédiatement un médecin en vue d’une prophylaxie post-exposition même si vous ne vous sentez pas malade ou si la blessure n'a pas l'air grave. Soyez prêt à vous rendre dans une autre région voire à être évacué pour bénéficier d'une Prophylaxie Post-Exposition. La vaccination préventive (ou préexposition) simplifie le traitement post-exposition et dispense du recours aux immunoglobulines antirabiques qui ne sont pas toujours disponibles dans les pays en développement.

Source : ProMED.