Fièvre jaune au Brésil : décès humain enregistré dans l'état d'Amapá Médecine des voyages

Publié le 27 juil. 2021 à 10h15

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au nord-est du Brésil, les autorités de l'Etat d'Amapá, limitrophe de la Guyane, a confirmé le 21 juillet 2021 un décès dû à la fièvre jaune dans la ville de Macapá, capitale de l'Etat. Le patient était un homme de 21 ans qui a été hospitalisé à l'hôpital d'urgence de l'État Oswaldo Cruz pendant plusieurs jours. Le patient était un résident de Rio Tambaqui do Vieira, à Afuá dans l'Etat du Pará, et travaillait dans une scierie, mais il est venu dans la capitale de l'Amapá à la recherche de soins médicaux.

Le patient a été admis à l'hôpital avec des symptômes de douleurs abdominales et de fièvre depuis 10 jours, une jaunisse et un abdomen flasque et douloureux. Après la notification de la suspicion de fièvre jaune le 19 juillet, le laboratoire central de l'Amapá (Lacen/AP) a effectué une RT PCR, qui a confirmé le cas. Ce cas a probablement été acquis dans une zone forestière de la région.

Par ailleurs, dans la municipalité de Dona Emma, dans l'État de Santa Catarina au sud du pays, 2 singes ont été retrouvés morts de la fièvre jaune. Selon le ministère de la Santé, peu après la collecte du test et la notification, l'équipe a déjà effectué tout le travail de prévention contre la maladie, en faisant un blocus vaccinal et une recherche active des personnes non vaccinées dans un rayon de 800 mètres.

Source : Outbreak News Today.