Cas de rage chez un chien à Melilla en Espagne Médecine des voyages

Publié le 2 oct. 2021 à 10h24

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Espagne, à Melilla, une ville située dans l'enclave espagnole du même nom établie sur la côte nord du territoire marocain, les autorités sanitaires ont notifié le 30 septembre 2021 à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) un cas de rage diagnostiqué chez une chienne jeune adulte métissée qui présentait des signes cliniques de rage. L'animal avait été capturé le 21 septembre et transféré dans un centre d'adoption d'animaux, où elle est morte le même jour.

Il n'y a aucune preuve que l'animal ait attaqué une personne ou un autre animal. Dans la ville autonome de Melilla, il y a une campagne de vaccination antirabique obligatoire, permanente et gratuite pour la population sensible, ce qui signifie des niveaux élevés d'immunité chez les animaux domestiques ; la plupart des cas positifs concernent par conséquent des animaux provenant du Maroc.

Le diagnostic a été confirmé par technique de biologie moléculaire (RT-RCR) à l'Instituto de Salud Carlos III - Laboratoire national.

Source : Organisation mondiale de la santé animale (OIE).