Suspicion de fièvre jaune au Ghana Médecine des voyages

Publié le 3 nov. 2021 à 01h56

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Ghana, selon le Ghana Health Service (GHS) 8 personnes sont décédées des suites d'une épidémie présumée de fièvre jaune (FJ) dans la région de Savannah. Des résultats provisoires de laboratoire sont en attente de confirmation finale.

Les personnes touchées étaient des nomades des communautés de West Gonja et North Gonja, des régions de savane, qui n'avait jamais été vacciné contre la fièvre jaune. 

Il a été signalé des cas sporadiques de fièvre jaune au Ghana ces dernières années.

 

Source : ProMED.