Forte augmentation des cas de dengue à Singapour Médecine des voyages

Publié le 9 mai 2022 à 17h22

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Dans le cadre du suivi de l'épidémie de dengue à Singapour cette année, l'Agence nationale de l'environnement (NEA) rapporte maintenant 7 306 cas jusqu'au 6 mai. Ce chiffre inclut 1005 cas de dengue signalés au cours de la semaine se terminant le 30 avril 2022. Il s'agit du total hebdomadaire le plus élevé depuis quelques années.
Selon le NEA, le nombre de cas de dengue signalés chaque semaine continue d'augmenter fortement, avant même que Singapour n'atteigne le pic traditionnel de la saison de la dengue, de juin à octobre.

Au 4 mai 2022, on dénombre 206 groupes de cas de dengue actifs, dont 46 sont en alerte de couleur rouge (c'est-à-dire des groupes comptant 10 cas ou plus). Le virus de la dengue de sérotype 3 (DENV-3) a été détecté dans 43 des 46 groupes de dengue en alerte rouge. En mars 2022, la population de moustiques Aedes aegypti (le principal vecteur de la dengue) est restée élevée dans certaines zones de Singapour, et était environ 48 % plus élevée qu'à la même période l'année dernière (mars 2021).

Il est conseillé aux voyageurs de se protéger des piqûres de moustique. Il convient de respecter les mesures habituelles de lutte anti-vectorielle :

  • Port de vêtements couvrants.
  • Répulsifs anti-moustiques, contenant du DEET, sur la peau découverte.
  • Vêtements et moustiquaire imprégnés d'insecticide pour la sieste et la nuit.
  • Les personnes qui utilisent un écran solaire doivent appliquer le répulsif 20 minutes après l'écran solaire.
Afin d'éviter au maximum la dissémination du virus de la dengue sur le territoire métropolitain, devant une fièvre d'apparition brutale et des douleurs articulaires ou musculaires dans les 15 jours qui suivent le retour d'un voyage en zone à risque, il faut consulter son médecin au plus vite en signalant son voyage.

 

Source : Outbreak News Today.