Tension d'approvisionnement du vaccin Ticovac 0,25 ml enfants : nouvelles informations

Publié le 23 oct. 2023 à 17h08

Biographie

Médecin biologiste.

Depuis le 9 août 2023, des tensions d'approvisionnement concernent le vaccin TICOVAC 0,25 ml ENFANTS (Pfizer). Ce vaccin entier inactivé contre l'encéphalite à tiques, souche Neudörfl, est indiqué pour l'immunisation active (prophylactique) contre l'encéphalite à tiques chez les enfants âgés de 1 à 15 ans révolus. TICOVAC 0,25 mL ENFANTS doit être administré selon les recommandations officielles définissant les besoins et le calendrier de vaccination contre l'encéphalite à tiques.

L'Agence nationale de la sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a publié le 23 octobre une mise à jour des informations concernant cette tension d'approvisionnement. 

  • Mise à disposition exceptionnelle et transitoire d’unités de la spécialité TicoVac Junior injektioneste, suspensio esitäytetyssä ruiskussa initialement destinées au marché finlandais (Cette spécialité est mise à disposition uniquement auprès des pharmacies hospitalières, collectivités et centres de vaccination) à compter du 23 octobre 2023.
  • En raison de la tension d'approvisionnement générale pour les vaccins contre le virus de l'encéphalite à tiques, la remise à disposition de Ticovac 0,25 ml enfant est progressive et sous surveillance.
  • La date de remise à disposition normale est prévue mi-janvier 2024.

Autant que possible, une vaccination contre l’encéphalite à tiques doit être poursuivie avec le même vaccin que celui utilisé en primo vaccination, mais les vaccins contre l’encéphalite à tiques sont considérés comme interchangeables même si les schémas proposés par l’AMM peuvent être différents. Dans ce contexte, le vaccin ENCEPUR peut donc être utilisé, mais seulement à partir de l'âge de 12 ans. Cependant le vaccin ENCEPUR est actuellement en rupture de stock.

Afin de sécuriser autant que possible la situation en France et de préserver les stocks disponibles, la vente et l'exportation du médicament par les grossistes répartiteurs vers l'étranger est interdite à compter de la publication de cette fiche d'information sur le site de l'Agence nationale de sécurité du médicaments et des produits de santé (ANSM), en application de la loi de santé publique 2016-41 publiée au Journal Officiel le 27 janvier 2016 et des dispositions des articles L.5121-30 et L.5124-17-3 du Code la Santé Publique. Cette mesure d'interdiction de vente en dehors du territoire national, ou aux distributeurs en gros à l'exportation, doit être appliquée et respectée jusqu'à la remise à disposition normale du médicament, permettant un approvisionnement continu et approprié du marché national.

Source : Agence nationale du médicament et des produits de santé (ANSM).