Brésil : décès d'un cas humain de fièvre jaune et couverture vaccinale insuffisante Médecine des voyages

Publié le 8 nov. 2023 à 00h20

Biographie

Médecin biologiste.

Au Brésil, l'Etat de Roraima a enregistré un décès dû à la fièvre jaune.

Le 27 août, le malade, un agent de la police fédérale âgé de 38 ans, a commencé à présenter des symptômes : fièvre, vomissements intenses et fortes douleurs corporelles. Un jour plus tard, il s'est fait soigner dans une unité de santé privée et, le 29, il s'est rendu à l'hôpital général de Roraima, où il a été admis en raison de la gravité du cas. Il est décédé deux jours plus tard. Ce n'est que le 30 octobre que le Secrétariat d'État à la santé (SE-SAU) a reçu un rapport confirmant que la cause du décès était due à la fièvre jaune. Il s'agit du premier cas de fièvre jaune enregistré dans l'Etat depuis 16 ans. Le test confirmant la fièvre jaune a été effectué à l'Institut national des maladies infectieuses "Dr Evandro Serafim Lobo Chagas", à Belém, dans l'État du Pará.

Le SESAU a lancé une alerte dans les 15 municipalités de l'État sur la nécessité de vacciner la population contre la maladie. En 2023, seuls 31,74 % des habitants de Roraima étaient vaccinés contre la fièvre jaune.

Au Brésil, la vaccination contre la fièvre jaune est devenue une recommandation de vaccination de routine pour l'ensemble du pays après l'importante épidémie de la maladie dans l'État de São Paulo en 2016/2017. Selon les chiffres fournis par le SESAU, de 2018 à 2022, le nombre de personnes vaccinées contre la maladie a baissé de 28,16 %.

Recommandations pour les voyageurs :

La vaccination contre la fièvre jaune est recommandée pour un séjour dans les États d’Acre, Amapa, Amazonas, Distrito Federal (y compris la ville de Brasilia), Espirito Santo, Goias, Maranhao, Mato Grosso, Mato Grosso do Sul, Minas Gerais, Parà, Paranà, Piaui, Rio de Janeiro, Rio Grande do Sul, Rondônia, Roraima, Santa Catarina, Sao Paulo et Tocantins, certaines zones de l’État de Bahia, et les chutes d’Iguaçu

Source : Reporte epidémiologico de Cordoba. Argentina. n°2.748 du 6 novembre 2023