France : en semaine 46, l'ensemble de l'Hexagone est en phase épidémique de bronchiolite et on relève une tendance à la hausse de l'activité de la covid 19

Publié le 23 nov. 2023 à 16h54

Biographie

Médecin biologiste.

En France, en semaine 46, les indicateurs des infections respiratoires aigües montraient activité en légère augmentation en médecine de ville et à l'hôpital.

1. Grippe saisonnière

Dans l'Hexagone, les indicateurs grippe restaient à leur niveau de base avec quelques détections sporadiques de cas de grippe comme habituellement observé à cette période de l'année. En Outre-mer, la situation était identique aux Antilles et en Guyane. Mayotte est en épidémie depuis S44 et La Réunion est passée en phase post-épidémique en semaine 45 suite à une diminution des indicateurs grippe. Le virus grippal détecté majoritairement dans ces deux territoires était le virus A(H3N2).

Rappelons que la campagne de vaccination contre la grippe a débuté le 17 octobre 2023 dans l'Hexagone.

2. Bronchiolite

L'épidémie de bronchiolite se poursuit au niveau national. 

L'activité de la bronchiolite était à nouveau en nette augmentation dans l’Hexagone pour l’ensemble des indicateurs de la surveillance syndromique. Chez les moins de 2 ans, la bronchiolite représente respectivement 10,1 % (+ 2,8 points par rapport à la semaine 45), 18,6 % (+ 2,9 points) et 34,7 % (+ 3 points) des actes de SOS médecins, des passages aux urgences et des hospitalisations après passage aux urgences.

Le taux de positivité pour le VRS dans les prélèvements naso-pharyngés tous âges était en légère hausse en milieu hospitalier (10,2 % soit +1,5 points par rapport à la semaine 45). Une augmentation du taux de positivité pour le VRS était observée en ville (18,3 % soit + 6,1 points par rapport à la semaine 45), d’autres virus susceptibles d’induire des bronchiolites continuant de circuler, en particulier les rhinovirus.

Dans l’hexagone, suite au passage des régions Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d'Azur en phase épidémique en semaine 46, l'ensemble des régions hexagonales sont en épidémie, à l'exception de la Corse.

Dans les départements et régions d’outre-mer, la Martinique et la Guadeloupe, la Guyane sont toujours en phase épidémique.

3. Covid 19

Concernant le covid, les indicateurs syndromiques en ville montraient une tendance à la hausse de la part de cette pathologie parmi les actes SOS Médecins, en particulier chez les 15-64 ans et les 65 ans et plus. A l'hôpital, les indicateurs syndromiques étaient globalement stables. Le taux de positivité des tests réalisés en médecine ambulatoire et à l'hôpital était en augmentation (25,4 %, + 8,7 points et 15,3 %, +1,8 points, respectivement). Une hausse des indicateurs virologiques issus des tests réalisés en laboratoires de biologie médicale était observée dans la plupart des classes d'âge.

A l’issue de la semaine 46, la couverture vaccinale covid de la campagne d’automne 2023 pour les personnes âgées de 65 ans et plus est de 19,6 % 16,7 % (+ 2,9 % par rapport à la semaine 45) (14,3 % des 65-69 ans, 18 % des 70-74 ans, 23,2 % des 75-79 ans et 23,6 % des 80 ans et plus). Depuis le 17 octobre 2023, 35,6 % des vaccinations contre la covid chez les personnes âgées de 65 ans et plus ont été réalisées en même temps qu’un vaccin contre la grippe.

Dans ce contexte, il est recommandé : 

  • d'appliquer les mesures barrières notamment en présence d’enfants de moins de 2 ans en prévention de la bronchiolite ;
  • que les personnes âgées et fragiles aient recours à la vaccination contre le covid et la grippe (pour mémoire, les campagnes de vaccination contre la covid 19 et la grippe saisonnière ont respectivement débuté le 2 et le 17 octobre, et les deux vaccins peuvent être co-administrés).

Source : Santé publique France.