Le vaccin BEXSERO contre le méningocoque B autorisé en Europe

Publié le 31 jan. 2013 à 21h36

Biographie

- Qualité : Docteur en médecine, biologiste médical (DES biologie 1992).
- Activité principale : biologiste médical, médecin de centre international de vaccinations
- Spécialités médicales : microbiologie, virologie, vaccinologie.

Liens d'intérêt

- Membre de commissions et comités :
Commission des maladies infectieuses et des maladies émergentes (Haut Conseil de la santé publique, 2017- en cours)
Comité technique de vaccinations (Haut Conseil de la santé publique, 2007-2017)
Groupe vaccins (ANSM, 2016-en cours)
- Liens avec l'industrie :
DPI consultable sur le site HCSP : https://www.hcsp.fr/explore.cgi/Personne?clef=2329 Rémunérations directes par l’industrie : non.
A titre familial : aucun lien.

Autorisation de mise sur le marché

Par décision de la commission européenne du 14/01/2013, le vaccin contre le méningocoque de groupe B, Bexsero vient d'obtenir l'autorisation de mise sur le marché en Europe.

Dès novembre 2012, le comité permanent des médicaments à usage humain de l'Agence européenne des médicaments (EMA) avait émis un avis favorable sur l'utilisation de ce vaccin. Il s'agit du premier vaccin commercialisé pour laprévention des infections invasives à méningocoques B, chez les nourrissons à partir de 2 mois.

Caractéristiques du vaccin Bexsero

Un point d'actualité sur le site Mes vaccins.net avait présenté les caractéristiques de ce vaccin innovant dans sa conception, stimulant la production d'anticorps dirigés contre quatre protéines de la bactérie :

  • la protéine NadA, impliquée dans l'adhésion et l'internalisation de la bactérie dans les cellules,
  • la protéine NHBa, favorisant la production d'anticorps bactéricides liant le complément
  • le facteur fHbp, inhibiteur de la voie du complément, dont la production d'anticorps va bloquer son action et donc favoriser l'action du complément
  • la PorA P1.4, qui a un rôle d'adjuvant.

Schémas de vaccination

Il n'existe pas actuellement en France de recommandations vaccinales spécifiques pour ce vaccin. Son utilisation devra respecter les indications validées dans le cadre de l'autorisation de mise sur le marché, qui sont les suivantes :

  • Nourrissons de 2 à 5 mois :  3 doses à un mois d'intervalle, la première dose étant administrée dès l'âge de 2 mois.
  • Enfants de 6 à 23 mois : 2 doses à 2 mois d'intervalle.
  • Enfants de 2 à 10 ans : 2 doses à 2 mois d'intervalle.
  • Adolescents à partir de 11 ans et adultes jusqu'à 49 ans révolus : 2 doses à 1 mois d'intervalle.

Le vaccin est administré par injection intramusculaire profonde.

La nécessité et les modalités d'administration d'une dose de rappel n'ont pas encore été déterminées.

Sur le plan pratique, ce vaccin n'est pas encore disponible en France.

Source : European Medicines Agency (EMA).