Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Vaccins contre les infections invasives à méningocoque C : retour à la normale de l'approvisionnement

Publié le 28 avr. 2015 à 13h15

Biographie

- Qualité : Docteur en médecine, biologiste médical (DES biologie 1992).
- Activité principale : biologiste médical, médecin de centre international de vaccinations
- Spécialités médicales : microbiologie, virologie, vaccinologie.

Liens d'intérêt

- Membre de commissions et comités :
Commission des maladies infectieuses et des maladies émergentes (Haut Conseil de la santé publique, 2017- en cours)
Comité technique de vaccinations (Haut Conseil de la santé publique, 2007-2017)
Groupe vaccins (ANSM, 2016-en cours)
- Liens avec l'industrie :
A titre personnel :
2013 : participation au congrès ESPID (laboratoire Pfizer).
2015 : participation réunion scientifique (laboratoire GSK).
Rémunérations directes par l’industrie : non.
A titre familial : aucun lien.

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) vient d'indiquer le 27 avril 2015 que la période de tension d'approvisionnement en vaccins contre les infections invasives à méningocoque C était maintenant terminée.

Pour prévenir les infections invasives à méningocoque C (méningites et septicémies), trois vaccins sont commercialisés en France : Neisvac, Menjugatekit et Meningitec. En septembre 2014, la présence de particules dans un nombre limité de seringues de vaccin Meningitec avait conduit par précaution le laboratoire CSP, exploitant en France ce vaccin, à suspendre la commercialisation de lots vaccinaux, ce qui avait créé des tensions d'approvisionnement.

Depuis cette date, bien que les doses de vaccin Meningitec ne soient toujours pas disponibles, le laboratoire Novartis Vaccines exploitant le vaccin Menjugatekit et le laboratoire Pfizer, commercialisant le vaccin Neisvac, ont indiqué leur capacité à approvisionner le marché français en doses vaccinales suffisantes.

L'ANSM indique que les professionnels de santé n'ont plus à tenir compte de l'avis du Haut Conseil de la santé publique de décembre 2014 relatif à l'adaptation de la stratégie de vaccination contre les infections invasives à méningocoque C en situation de pénurie de vaccins. Celle-ci recommandait notamment l'utilisation d'un vaccin méningococcique quadrivalent conjugué (Menveo ou Nimenrix) entre les âges de 5 ans et 24 ans.

Désormais, la disponibilité sans contrainte d'approvisionnement en doses de vaccins conjugués contre le méningocoque C permet de satisfaire aux recommandations vaccinales actuelles, à savoir la vaccination de tous les nourrissons à l'âge de 12 mois et en rattrapage jusqu'à l'âge de 24 ans.

Ce retour à la normale a été pris en compte par le système d'information en vaccinologie de MesVaccins.net et le carnet de vaccination électronique.

Source

  • Agence nationale des médicaments et des produits de santé.

Maladies : Méningocoque C Méningocoques ACWY

Vaccins : MENINGITEC MENJUGATEKIT 10 µg MENVEO NEISVAC NIMENRIX

Référence principale :