Description

Vaccin leptospires inactivé

Classe

Inerte
- Entier inactivé

Forme et présentation

SPIROLEPT 200 millions U/ml, suspension injectable en seringue préremplie.

Suspension injectable en seringue préremplie.

Liquide légèrement opalescent et incolore en seringue préremplie.

1 ml de suspension en seringue préremplie (verre) munie d'un bouchon-piston (caoutchouc chlorobutyle). 

Boîte de 1.

Composition

Par dose (seringue) :

1. Antigène

Leptospira icterohaemorrhagiae inactivé ...... 2.0.108 U*

2. Excipients

  • chlorure de sodium
  • phosphate disodique dodécahydraté
  • phosphate monopotassique
  • hydroxyde de sodium et/ou acide chlorhydrique (qsp pH 7,2) 
  • eau ppi.

* les unités correspondent au nombre de bactéries inactivées.

Indications

Prophylaxie de la leptospirose due au sérogroupe icterohaemorrhagiae chez l'adulte exposé à un risque élevé.

L'utilisation de Spirolept doit être définie sur la base des recommandations officielles.

Posologie

Primovaccination : 2 injections à 15 jours d'intervalle.

Premier rappel : 4 à 6 mois après la primovaccination.

Rappels ultérieurs : tous les 2 ans.

Population pédiatrique : aucune donnée n'est disponible.

Mode d'administration

Ce vaccin doit être administré lentement par voie sous-cutanée au niveau de la fosse sous-épineuse ou de la face externe du deltoïde.

Ne pas administrer par voie intravasculaire.

Des sites d'injection distincts doivent être utilisés si plus d'un vaccin est administré en même temps.

Le vaccin ne doit pas être mélangé avec d'autres vaccins dans la même seringue.

Pour les instructions concernant la manipulation du médicament avant administration, voir la rubrique "Manipulation".

Contre-indications

Hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients mentionné à la rubrique "Composition".

Mises en garde et précautions d'emploi

Ne pas injecter par voie intravasculaire : s'assurer que l'aiguille ne pénètre pas dans un vaisseau sanguin.

Comme lors de toute vaccination, un traitement médical et une surveillance appropriés doivent toujours être facilement disponibles en cas de rare réaction anaphylactique après l'administration du vaccin.

Comme avec les autres vaccins, l'administration de SPIROLEPT doit être différée chez les sujets atteints d'une maladie fébrile aiguë. Cependant, la présence d'une infection mineure, telle qu'un rhume, ne devrait pas entraîner un report de vaccination.

Ce vaccin ne doit généralement pas être utilisé pendant la grossesse.

Interactions

Aucune étude d'interaction n'a été réalisée avec SPIROLEPT.

Chez les patients recevant un traitement immunosuppresseur ou les sujets présentant un déficit immunitaire, une réponse immunitaire adéquate peut ne pas être obtenue.

Grossesse

Il n'existe pas de données sur l'utilisation de SPIROLEPT chez la femme enceinte.

Les études chez l'animal sont insuffisantes en ce qui concerne la toxicité sur la reproduction (voir rubrique "Pharmacodynamie".

SPIROLEPT n'est pas recommandé pendant la grossesse et chez les femmes en âge de procréer n'utilisant pas de contraception.

Allaitement

On ne sait pas si SPIROLEPT est excrété dans le lait maternel.

SPIROLEPT ne doit pas être utilisé pendant l'allaitement.

Effets indésirables

Les effets indésirables sont classés en fonction de la classe et de la fréquence du système. Dans chaque groupe de fréquences, les effets indésirables sont présentés par ordre décroissant de gravité, selon la convention suivante : 

  • Très fréquent : ≥ 1/10 ; 
  • Commun : ≥ 1/100 à < 1/10 ; 
  • Peu fréquent : ≥ 1/1000 à < 1/100 ; 
  • Rare : ≥ 1/10 000 à < 1/1000 ; 
  • Très rare : < 1/10 000;
  • Inconnu : impossible à estimer à partir des données disponibles.

Affections du système immunitaire :

  • réaction d'hypersensibilité : inconnue
Affections du système nerveux : 
  • céphalée, paresthésie : fréquent

Affections de l'oreille et du labyrinthe : 

  • vertige : inconnue
Affections gastro-intestinales : 
  • nausée : fréquent
Affections de la peau et des tissus sous-cutanés : 
  • éruption cutanée, urticaire : très fréquent
  • réaction locale (rougeur, prurit) : très fréquent

Affections musculosqelettiques et systémiques 

  • scapulgie, myalgie : inconnue
Troubles généraux et anomalie au site d'administration
  • fièvre, malaise : fréquent
  • réaction locale (douleur, induration, oedème) : très fréquent
  • Asthénie / fatigue : fréquent

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet : www.ansm.sante.fr

Pharmacodynamie

Vaccin contre la leptospirose (J : anti-infectieux).

Mécanisme d'action

Le vaccin est préparé à partir de la bactérie entière Leptospira icterohaemorrhagiae cultivée, purifiée puis inactivée par du formaldéhyde, SPIROLEPT induit des anticorps contre le sérogroupe Icterohaemorrhagiae de leptospira, considérés prévenir l'acquisition de la leptospirose causée par ce sérogroupe.

L'immunité est en règle générale acquise 15 jours après la deuxième injection et dure en moyenne 24 mois après le premier rappel.

Immunogénicité

L'efficacité de SPIROLEPT n'a pas été évaluée par des essais cliniques. L'efficacité du vaccin a été déduite des données d'immunogénicité en terme de réponse immunitaire (MGT, (Moyenne Géométrique des Titres), des IgG antileptospira et anticorps agglutinants) et de la persistance de l'activité des anticorps fonctionnels.

L'immunogénicité a été évaluée dans le cadre de 3 études complémentaires menées auprès de 792 sujets présentant un risque professionnel d'exposition à la leptospirose.

Dans la première étude d'immunogénicité de 1974 à 1977, 195 égoutiers ont été vaccinés avec 2 injections de SPIROLEPT par voie sous-cutanée espacées de 15 jours à 1 mois, suivies d'une dose de rappel 6 à 10 mois plus tard. Deux mois après la primovaccination, tous les sujets avaient un test d'inhibition de croissance (GIT) positif. Une proportion élevée de sujets étaient séropositifs après la primovaccination et après le rappel.

Suite à cette étude, 454 égoutiers supplémentaires ont été vaccinés avec 2 injections de SPIROLEPT à 12-15 jours d'écart, une première dose de rappel 4 à 6 mois plus tard, suivie de 1 à 3 rappels tous les 2 ans. La réponse en anticorps a été évaluée par MAT (Microscopic Agglutination Test). Un titre en anticorps > 1/100 était considéré comme associé à la protection. Les sujets n'ayant reçu qu'un seul rappel avaient des titres en anticorps moyens < 1/100, alors que les sujets recevant 2 à 4 rappels avaient des titres d'anticorps moyens > 1/100. Les titres d'anticorps ont atteint un niveau protecteur après la deuxième injection de rappel.

Une étude transversale multicentrique de phase IV de séroprévalence a été menée pour évaluer les taux de séropositivité aux IgG ELISA et pour mesurer les taux d'anticorps antileptospira fonctionnels au fil du temps en utilisant le GIT chez 143 sujets âgés de 18 à 65 ans vaccinés avec SPIROLEPT avec au moins 4 doses ( 2 doses initiales et 2 doses de rappel) et au maximum 7 doses ( 2 doses initiales et 5 doses de rappel). Un groupe (N=118 sujets) toujours exposé au risque de leptospirose ("sujets vaccinés / exposés") a reçu entre 4 et 7 doses de vaccin, le dernier rappel ayant été administré dans les 3 ans (moyenne de 12 à 15 mois) précédant le recrutement dans l'étude, et 1 sous-groupe (N=25 sujets) non exposés au risque de leptospirose (sujets "ne sont plus vaccinés / non exposés") ont reçu entre 4 et 7 doses de vaccin avec le dernier rappel administré depuis au moins 3 ans ( moyenne de 77 mois avec un maximum de 185 mois) avant le recrutement de l'étude.

Les tableaux ci-dessous résument les taux de séropositivité, les réponses en anticorps et les résultats de GIT chez les sujetsq "vaccinés/exposés" et les sujets "non vaccinés/non exposés".

Taux de séropositivité, MGT des IgG anti-leptospirosa mesurées par ELISA et résultats GIT des sujets "vaccinés/exposés" et "non vaccinés / non exposés"

Série d’analyse évaluable

Série d’analyse per schéma de vaccination

Test ELISA

IgG

Vacciné /
exposé

Non vacciné /
non-exposé

Total

Vacciné/exposé
= total1

N

118

25

143

103

Séronégatif

n (%)

1 (0.85%)

1 (4.00%)

2 (1.40%)

1 (0.97%)

95%IC2

[0.00% ; 2.50%]

[0.00% ; 11.68%]

[0.00% ; 3.32%]

[0.00% ; 2.86%]

Séropositif3

n (%)

117 (99.15%)

24 (96.00%)

141 (98.60%)

102 (99.03%)

95%IC2

[97.50% ; 100.00%]

[88.32% ; 100.00%]

[96.68% ; 100.00%]

[97.14% ; 100.00%]

Test exact de Fisher

P = 0.320

Non calculé

La série d’analyse per schéma de vaccination inclue uniquement les sujets vaccines et exposés.

Intervalles de confiance bilatéraux à 95% (IC 95%) basés sur la méthode de Wald.

Un sujet est considéré séropositif en ELISA IgG anti-leptospira si son titre en anticorps est ≥ 20 (sans unité).

IC : Intervalle de Confiance ; IgG : Immunoglobuline G.

Titre standard

Vacciné /
exposé

Non vacciné /
non-exposé

Total

N

118

25

143

MGT (DSG)

424.32 (4.15)

286.42 (3.64)

396.18 (4.07)

95%IC1

[327.42 ; 549.89]

[168.08 ; 488.09]

[314.08 ; 499.38]

Wilcoxon rank-sum test: P = 0.340

Intervalles de confiance bilatéraux à 95%.

IC : Intervalle de Confiance ; ELISA : Enzyme-Linked Immunosorbent Assay ; MGT : Moyenne Géométrique des Titres ; DSG : Déviation Standard Géométrique ; IgG : Immunoglobuline G.

GIT

Vacciné /
exposé

Non vacciné /
non-exposé

Total

N

118

25

143

Negatif1

n (%)

7 (5.93%)

0 (0.00%)

7 (4.90%)

95%IC2

[1.67% ; 10.19%]

[0.00% ; 0.00%]

[1.36% ; 8.43%]

Positif1

n (%)

111 (94.07%)

25 (100.00%)

136 (95.10%)

95%IC2

[89.81% ; 98.33%]

[100.00% ; 100.00%]

[91.57% ; 98.64%]

Test exact de Fisher: P = 0.606

Le résultat GIT est positif si le contrôle positif %inhibition ≥ 98% ET l’échantillon %inhibition ≥ 50% ou négatif si le contrôle Positif %inhibition ≥ 98% ET l’échantillon %inhibition < 50% ;

Intervalles de confiance bilatéraux à 95% (IC 95%) basés sur la méthode de Wald.

IC: Intervalle de Confiance; GIT: Growth Inhibition Test = Test inhibition de croissance.

Comme pour le groupe "vaccinés / exposés", les taux de séropositivité vis-à-vis des ELISA anti-leptospira ELISA sont restés élevés à 96,0% [IC95% : 88,3;100]) dans le groupe "non-vaccinés / non exposés", lorsque le dernier rappel a été administré de 36 mois à 185 mois (moyenne de 77 mois) avant le recrutement dans l'étude. Malgré la petite taille de ce groupe, la majorité des sujets (23/(25)) sont restés séropositifs entre 3 et 5 ans après la dernière vaccination, avec un titre en IgG toujours supérieur à 160. Tous ces sujets avaient des anticorps fonctionnels, comme en témoigne le GIT positif mesuré chez 100 % d'entre eux.

La protection croisée entre les sérovars Icterohaemorrhagiae et Copenhageni a été démontrée par des données précliniques.

Conservation

Durée de conservation : 3 ans.

A conserver au réfrigérateur (entre + 2 °C et + 8 °C). 

Ne pas congeler.

Manipulation

Comme pour toute suspension, agiter avant injection.

Remboursement

Non remb Séc soc.

Autres informations

Médicament non soumis à prescription médicale.

Fertilité 

Aucune donnée sur la fertilité humaine n'est disponible. 

La fertilité des mâles et des femelles n'a pas été évaluée chez les animaux.

Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

SPIROLEPT n'a aucun effet ou un effet négligeable sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

Données de sécurité préclinique

Dans une étude de toxicité à doses répétées non BPL réalisée chez le rat et le cobaye ( 10 injections de SPIROLEPT par voie SC sur une période de deux semaines), SPIROLEPT a été bien toléré à une dose de 2x108  U / animal, qui représente la dose humaine à injecter. Il n'y avait pas de signes cliniques liés au traitement, et le résultat principal était la présence d'un nodule histiocytaire +/- fibrose au site d'injection chez le rat, ce qui correspond à une résorption en cours et / ou à une réponse inflammatoire locale.

Aucune étude évaluant la toxicité de la reproduction et le développement n'a été réalisée avec SPIROLEPT.

Composants non antigéniques

  • Phosphate monopotassique - (Catégorie : excipient)
  • Phosphate disodique - (Catégorie : excipient)
  • Acide chlorhydrique - (Catégorie : résidu de fabrication)
  • Hydroxyde de sodium - (Catégorie : résidu de fabrication)
  • Résumé à l'intention du public

    http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=64175998&typedoc=N