Ce vaccin n'est pas encore commercialisé.

Description

Vaccin méningococcique quadrivalent conjugué à l'anatoxine tétanique contre les sérogroupes A, C, W et Y.

Classe

Inerte
- Polyosidique conjugué

Forme et présentation

Solution injectable transparente et incolore.

Solution dans un flacon en verre transparent borosilicaté de type I avec un bouchon en chlorobutyl de 13 mm et un joint flip-off.

Boite de 1 ou 5 flacons unidose (0,5 mL)

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Composition

Antigène

Une dose (0,5 mL) contient :

  • Polyoside de Neisseria meningitidis de groupe A1 : 10 microgrammes
  • Polyoside de Neisseria meningitidis de groupe C1 : 10 microgrammes
  • Polyoside de Neisseria meningitidis de groupe W1 : 10 microgrammes
  • Polyoside de Neisseria meningitidis de groupe Y1 : 10 microgrammes

1 Conjugué à l’anatoxine tétanique en tant que protéine vectrice : 55 microgrammes

Autres composants

  • Chlorure de sodium
  • Acétate de sodium
  • Eau pour préparations injectables

Indications

MenQuadfi est indiqué pour l’immunisation active des sujets à partir de 12 mois contre les infections invasives à méningocoques dues aux Neisseria meningitidis des groupes A, C, W et Y

Ce vaccin doit être utilisé selon les recommandations officielles en vigueur.

Posologie

Primovaccination :

  • chez les sujets âgés de 12 mois et plus : une dose unique de 0,5 mL. 

Vaccination de rappel :

  • une dose unique de 0,5 mL de MenQuadfi peut être administrée pour la vaccination de rappel des sujets ayant préalablement reçu un vaccin méningococcique contenant les mêmes sérogroupes (voir rubrique « Pharmacodynamie »).
  • les données concernant la nécessité d’une dose de rappel, ou le délai associé, ne sont pas disponibles.

Autre population pédiatrique

L’immunogénicité et la sécurité de MenQuadfi n’ont pas encore été établies chez les enfants âgés de moins de 12 mois.

Mode d'administration

Injection uniquement par voie intramusculaire, de préférence dans le muscle deltoïde ou la partie antérolatérale de la cuisse en fonction de l’âge et de la masse musculaire du sujet à vacciner.

Pour les instructions concernant les manipulations avant administration, voir rubrique « Manipulation ».

Contre-indications

Hypersensibilité aux substances actives ou à l’un des excipients mentionnés à la rubrique « Composition » ou suite à une précédente adminitration de ce vaccin ou d’un vaccin contenant les mêmes composants.

Mises en garde et précautions d'emploi

Traçabilité

Afin d'améliorer la traçabilité des médicaments biologiques, le nom et le numéro de lot du produit administré doivent être clairement enregistrés.

MenQuadfi ne doit en aucun cas être administré par voie sous-cutanée, intravasculaire ou intradermique.

Conformément aux normes médicales actuelles, la vaccination doit être précédée d’une évaluation des antécédents médicaux (en particulier des vaccinations antérieures et de l’éventuelle apparition d’effets indésirables) et d’un examen clinique.

Hypersensibilité

Comme pour tous les vaccins injectables, un traitement médical approprié et une surveillance doivent toujours être disponibles en cas de réaction anaphylactique suivant l’administration du vaccin.

Maladie intercurrente

La vaccination doit être différée chez les sujets souffrant d’une maladie fébrile sévère aiguë. La présence d’une infection bénigne, comme un rhume, ne doit pas conduire à un report de la vaccination.

Syncope

Une syncope (évanouissement), en réaction psychogène à l’injection avec une aiguille, peut survenir après, voire avant, toute vaccination. Des mesures doivent être mises en place pour prévenir toute blessure due à l’évanouissement et prendre en charge les réactions syncopales.

Thrombocytopénie et troubles de la coagulation

MenQuadfi doit être administré avec précaution chez les sujets présentant une thrombocytopénie ou un trouble de la coagulation qui contre-indiquerait l’injection par voie intramusculaire, à moins que le bénéfice attendu ne l’emporte clairement sur le risque lié à l’administration.

Protection

MenQuadfi protègera uniquement contre Neisseria meningitidis des groupes A, C, W et Y. Le vaccin ne protègera pas contre les autres sérogroupes de Neisseria meningitidis.

Comme pour tous vaccins, une vaccination avec MenQuadfi peut ne pas protéger tous les sujets vaccinés.

Une décroissance des titres en anticorps contre le sérogroupe A mesurés par les tests d’activité sérique bactéricide utilisant le complément humain a été rapportée avec d’autres vaccins méningococciques quadrivalents. La pertinence clinique de cette observation est inconnue. Les données concernant MenQuadfi ne sont pas disponibles.

Un taux inférieur des titres moyens géométriques (MGTs) de hSBA contre le sérogroupe A a été observé après l’administration d’une seule dose de MenQuadfi chez des enfants qui avaient précédemment reçu pendant leur enfance une dose de vaccin conjugué méningococcique C (MENC-CRM). Cependant, les taux de séroprotection étaient comparables entre les deux groupes (voir rubrique « Pharmacodynamie »). La pertinence clinique de cette observation est inconnue. Cette donnée doit être prise en considération chez les patients à risque élevé d’infection au sérogroupe A et ayant reçu le vaccin MenC-CRM dans la première partie de leur vie.

Immunodéficience

Une réponse immunitaire adéquate peut ne pas être obtenue chez les patients recevant un traitement immunosuppresseur ou chez les patients immunodéprimés.

Les patients présentant des déficits familiaux en complément (par exemple, des déficits en C5 ou C3) et les personnes recevant des traitements inhibant l’activation terminale du complément (par exemple, l’éculizumab) ont un risque élevé de maladie invasive due à Neisseria meningitidis des sérogroupes A, C, W et Y, même si elles développent des anticorps après vaccination avec MenQuadfi. Aucune donnée n’est disponible chez les sujets immunodéprimés.

Vaccination tétanique

La vaccination avec MenQuadfi ne se substitue pas aux vaccinations recommandées contre le tétanos.

La co-administration de MenQuadfi et d’un vaccin contenant de l’anatoxine tétanique n’altère pas la réponse à l’anatoxine tétanique et n’affecte pas la tolérance.

Sodium

Ce médicament contient moins de 1 mmol (23 mg) de sodium par dose, c’est-à-dire qu’il est essentiellement « sans-sodium ».

Interactions

Utilisation avec d’autres vaccins

L’administration concomitante de vaccins doit être effectuée en utilisant des sites d’injections sur des membres distincts et des aiguilles différentes.

De 12 à 23 mois, MenQuadfi peut être co-administré avec le vaccin rougeole – oreillons- rubéole (R.O.R), le vaccin contre la varicelle (V), les vaccins combinés diphtérie – tétanos – coqueluche acellulaire (DTCa), incluant la combinaison DTCa avec l’hépatite B (hép B), la poliomyélite inactivée (P) ou Haemophilus influenzae type b (Hib), comme par exemple le vaccin DTCa-P-Hép B-Hib (Hib conjugué à la protéine tétanique) et le vaccin pneumococcique polyosidique conjugué 13 valences (PCV13).

De 10 à 17 ans, MenQuadfi peut-être co-administré avec les vaccins diphtérie-tétanos-coqueluche acellulaire (adsorbé, réduit en antigènes) (dTca) et papillomavirus humain (recombinant, adsorbé) (HPV).

MenQuadfi peut être administré de façon concomitante avec le vaccin PCV13. Une diminution des MGTs en hSBA pour le sérogroupe A a été observée 30 jours après la vaccination quand les vaccins étaient administrés de façon concomitante. La pertinence clinique de cette observation est inconnue. Par précaution, chez le jeune enfant âgé de 12 à 23 mois à risque élevé d’infection au sérogroupe A, l’utilisation de MenQuadfi et PCV13 peut être envisagée en administration séparée.

Chez les enfants (âgés de 10 à 17 ans) naïfs de vaccination méningococcique, la réponse à l’antigène PT était non inférieure et la réponse anticorps en antigène FHA, PRM et FIM était inférieure quand le vaccin dTca était administré de façon concomitante avec MenQuadfi et le vaccin HPV.

Tout comme pour les autres vaccins méningococciques conjugués quadrivalent, les conséquences cliniques des réponses antigéniques observées contre la coqueluche sont inconnues.

L’administration concomitante de vaccins doit toujours se faire sur des sites d’injections séparés et de préférence opposés.

L’administration concomitante de MenQuadfi avec des vaccins autres que ceux listés précédemment n’a pas été étudiée.

Utilisation avec des médicaments immunosuppresseurs

Chez les patients suivant un traitement par immunosuppresseur il est possible que la réponse immunitaire adéquate ne soit pas obtenue (voir également la rubrique « Mises en garde et précautions d'emploi »).

Grossesse

Les données de l’utilisation de MenQuadfi chez la femme enceinte sont limitées. Les études effectuées chez l’animal n’ont pas mis en évidence d'effets nocifs directs ou indirects sur la toxicité liée à la reproduction (voir rubrique « Pharmacodynamie »). MenQuadfi peut être utilisé pendant la grossesse uniquement si le bénéfice attendu pour la mère est supérieur aux risques potentiels, dont ceux pour le fœtus.

Allaitement

L’excrétion de MenQuadfi dans le lait maternel n’a pas été étudiée.

MenQuadfi doit être utilisé durant l’allaitement seulement si les bénéfices possibles l’emportent sur les risques potentiels.

Effets indésirables

Résumé du profil de tolérance

La tolérance d’une dose unique de MenQuadfi chez les sujets âgés de 12 mois et plus a été évaluée dans sept études cliniques pivots multicentriques randomisées contre un comparateur actif. Lors de ces études, 6 308 sujets ayant reçu soit une première dose (N = 5 906) soit une dose de rappel (N = 402) de MenQuadfi ont été inclus dans les analyses de tolérance. Cela incluait 1 389 jeunes enfants âgés de 12 à 23 mois, 498 enfants âgés de 2 à 9 ans et 2 289 adolescents âgés de 10 à 17 ans, 1 684 adultes âgés de 18 à 55 ans, 199 adultes âgés de 56 à 64 ans et 249 adultes âgés de 65 ans et plus. Parmi cette population, 392 adolescents ont reçu une co-administration de MenQuadfi avec des vaccins dTca et HPV et 589 jeunes enfants ont reçu une co-administration de MenQuadfi avec R.O.R +V (N = 189), DTCaP-Hép B-Hib (N = 200) ou PCV13 (N = 200).

Les réactions les plus fréquemment rapportées dans les 7 jours suivant la vaccination avec une dose unique de MenQuadfi étaient, chez les jeunes enfants âgés de 12 à 23 mois : irritabilité (36,7 %) et sensibilité au site d’injection (30,6 %), chez les enfants âgés de 2 ans et plus : douleur au site d’injection (38,7 %) et myalgie (30,5 %). Ces effets indésirables étaient le plus souvent d’intensité légère ou modérée.

La proportion d’effets indésirables après une dose de rappel de MenQuadfi chez les adolescents et les adultes âgés de plus de 15 ans était comparable à celle des adolescents et des adultes recevant une première dose de MenQuadfi.

Chez le jeune enfant, la proportion d’effets indésirables dans les 7 jours suivant la vaccination était comparable à celle de l’administration concomitante des vaccins ROR +V avec ou sans MenQuadfi, et à celle de l’administration des vaccins DTCa-P-HépB-Hib avec ou sans administration concomitante de MenQuadfi. Globalement, la proportion d’effets indésirables était plus élevée chez les jeunes enfants qui ont reçu de façon concomitante PCV13 et MenQuadfi (36,5 %) que chez les jeunes enfants ayant reçu PVC13 seul (17,2 %).

Liste des effets indésirables

Les effets indésirables listés ci-dessous, ont été identifiés au cours des études cliniques menées avec MenQuadfi lorsque le vaccin a été administré seul à des sujets âgés de 2 ans et plus. Le profil de tolérance observé chez les jeunes enfants âgés de 12 à 23 mois est présenté dans la rubrique concernant la population pédiatrique.

Les effets indésirables sont listés suivant les catégories de fréquence suivantes : 

  • Très fréquent : (≥ 1/10)
  • Fréquent : (≥ 1/100 à < 1/10)
  • Peu fréquent : (≥ 1/1000 à < 1/100)
  • Rare : (≥ 1/10 000 à < 1 /1000)
  • Très rare : (< 1/10 000)
  • Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

Résumé tabulé des effets indésirables suivant une administration de MenQuadfi lors des essais cliniques chez les sujets âgés de 2 ans et plus.

Affections hématologiques et du système lymphatique

  • Rare : Lymphadenopathie

Affections du système nerveux

  • Très fréquent : Céphalées
  • Peu fréquent : Sensation vertigineuse

Affections gastro-intestinales

  • Peu fréquent : Vomissements, Nausées
  • Rare : Diarrhées, douleurs à l’estomac

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

  • Rare : Urticaire, Prurit, Rash

Affections musculosquelettiques et du tissu conjonctif

  • Très fréquent : Myalgies
  • Rare : Douleurs aux extrémités

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

  • Très fréquent : Malaise, Douleur au site d’injection
  • Fréquent : Fièvre. Au site d’injection : gonflement, érythème
  • Peu fréquent : Fatigue. Au site d’injection : prurit, chaleur, ecchymose, rash
  • Rare : Frissons, douleur axillaire. Au site d’injection : induration

Population pédiatrique

Le profil de tolérance de MenQuadfi chez les enfants et les adolescents âgés de 2 à 17 ans était globalement comparable à celui des adultes. Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés chez les enfants âgés de 2 à 9 ans par rapport aux groupes plus âgés étaient : érythème et gonflement au site d’injection (très fréquent).

Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés chez les jeunes enfants âgés de 12 à 23 mois par rapport aux groupes plus âgés étaient érythème et gonflement au site d’injection (très fréquent), vomissement (fréquent) et diarrhée (fréquent). Les réactions listées ci-dessous (Tableau 2), ont été rapportées très fréquemment ou fréquemment suivant l’administration de MenQuadfi chez le jeune enfant au cours des études cliniques.

Résumé tabulé des effets indésirables suivant une administration de MenQuadfi lors des essais cliniques chez les sujets âgés de 12 à 23 mois.

Troubles du métabolisme et de la nutrition

  • Très fréquent : Perte d’appétit

Affections psychiatriques

  • Très fréquent : Irritabilité
  • Rare : Insomnie

Affections du système nerveux

  • Très fréquent : Somnolence

Affections gastro-intestinales 

  • Fréquent : Vomissements, diarrhées

Affection de la peau et du tissu sous-cutané

  • Rare : Urticaire 

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

  • Très fréquent : Pleurs anormaux. Au site d’injection : sensibilité/douleur, érythème, gonflement
  • Fréquent : Fièvre
  • Rare : Au site d’injection : prurit, induration, ecchymose, rash

Population plus âgée

Globalement, les effets indésirables locaux et généraux observés dans les 7 jours suivant la vaccination avec une dose unique de MenQuadfi ont été identiques chez les adultes plus âgés (≥ 56 ans) et les adultes plus jeunes (de 18 à 55 ans), mais moins fréquent, sauf pour le prurit au site d’injection qui était plus fréquent chez l’adulte âgé de 56 ans et plus.

Les effets indésirables étaient le plus souvent d’intensité légère ou modérée.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté viale système de déclaration.

Surdosage

Un surdosage avec MenQuadfi est très improbable du fait de sa présentation en flacon monodose. Dans le cas où il y aurait un surdosage, il est recommandé de surveiller les fonctions vitales et d’administrer un traitement symptomatique.

Fertilité

Des études de toxicité sur le développement et la reproduction ont été réalisées chez la femelle lapin. Aucun impact sur la reproduction et la fertilité des femelles n’a été observé. Aucune étude n’a été menée sur la fertilité masculine (voir rubrique « Pharmacodynamie »).

Effets sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

MenQuadfi n’a aucun effet ou un effet négligeable sur l’aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines.

Cependant, certains effets mentionnés ci-dessus peuvent, temporairement, affecter la capacité à conduire des véhicules ou à utiliser des machines.

Pharmacodynamie

Classe pharmacothérapeutique : Vaccins antiméningococciques

Code ATC : J07AH08

Mécanisme d’action

Les anticorps anti-capsulaires contre les méningocoques protègent contre les maladies méningococciques via leur activité bactéricide médiée par le complément. MenQuadfi induit la production d’anticorps bactéricides spécifiques des polyosides capsulaires de Neisseria meningitidis des sérogroupes A, C, W, et Y.

Immunogénicité

L’immunogénicité d’une dose unique de MenQuadfi administrée chez des sujets sans antécédent de vaccination méningococcique a été analysée dans six études pivots : chez les jeunes enfants (âgés de 12-23 mois), les enfants et les adolescents (âgés de 2 à 17 ans), les adultes âgés de 18 à 55 ans et les adultes âgés de plus de 56 ans.

L’immunogénicité d’une dose unique de MenQuadfi administrée en rappel après une première vaccination méningococcique a été analysée dans une étude pivot (sujets âgés de 15 à 55 ans).

Des analyses primaires d’immunogénicité ont été menées en mesurant l’activité bactéricide du sérum (SBA) en utilisant du sérum humain comme source pour le complément exogène (hSBA).

Les tests d’activité sérique bactéricide utilisant le complément de lapin (rSBA) ont été réalisés sur des sous-groupes pour tous les groupes d’âge et suivent globalement la tendance observée dans les tests d’activité sérique bactéricide utilisant le complément humain (hSBA).

Les données cliniques sur la persistance de la réponse humorale après une première vaccination méningococcique utilisant MenQuadfi et celles après vaccination de rappel suivant une première vaccination avec MenQuadfi ne sont pas encore disponibles.

Jeunes enfants âgés de 12 à 23 mois

L’immunogénicité chez les sujets âgés de 12 à 23 mois a été évaluée dans deux études cliniques (MET51 [NCT02955797] et MET57 [NCT03205371]).

L’étude MET51 a été conduite chez des sujets qui soit n’avaient jamais reçu de vaccination méningococcique, soit avaient été vaccinés avec un vaccin conjugué méningococcique monovalent C dans leur première année de vie (voir tableau ci-dessous).

L’étude MET57 a été conduite chez des jeunes enfants naïfs de vaccination méningococcique afin d’évaluer l’immunogénicité et la tolérance lors de l’administration concomitante de MenQuadfi et des vaccins pédiatriques (ROR+V, DTCa-P-HépB-Hib ou PCV13).

Comparaison des réponses en anticorps bactéricides des vaccins MenQuadfi et MenACWY-TT 30 jours après vaccination des sujets âgés de 12 à 23 mois : sujets sans antécédents de vaccination méningococcique uniquement (Naïfs) ou ensemble des sujets ((Naïfs+Primo MenC) (étude MET51*).

* Identifiant de l’étude clinique NCT02955797.
N: nombre de sujets inclus dans l’analyse per-protocol avec des résultats sérologiques valides.
IC à 95 % d’une proportion calculé selon la méthode binomiale exacte.
** Critère de non-infériorité atteint.

  • Réponse des sujets préalablement vaccinés avec un vaccin conjugué méningococcique monovalent C dans la première année de vie

Dans l’étude MET51 (NCT02955797), la majorité des jeunes enfants (âgés de 12-23 mois) préalablement vaccinés contre le méningocoque C dans la première année de vie ont obtenu, à J30 post vaccination, des titres hSBA ≥ 1 :8 dans le groupe MenQuadfi (N = 198) (≥ 86,7 %) et dans le groupe MenACWY-TT (N = 99) (≥ 85,7 %). Ces jeunes enfants avaient reçu dans la première année de vie soit un vaccin MenC-TT, soit un vaccin MenC-CRM. Les pourcentages de séroprotection après vaccination étaient comparables entre MenQuadfi et MenACWY-TT pour tous les sérogroupes quels que soient les antécédents de vaccination.

Dans le sous-groupe de sujets vaccinés préalablement avec MenC-CRM, les MGTs pour le sérogroupes A étaient inférieures dans le groupe MenQuadfi (n = 49) par rapport au groupe MenACWY-TT (n = 25) [12,0 (8,23 ; 17,5) vs 42,2 (25,9 ; 68,8)]. Après administration de MenQuadfi, le taux de séroprotection (titres hSBA ≥ 1:8) pour les groupes A, Y et W chez les sujets préalablement vaccinés avec MenC-CRM était inférieur mais toujours comparable au groupe MenACWY-TT [A: 68 % (53,7 ; 81,3) vs 96,0 % (79,6 ; 99,9)]; Y: 68,1 % (52,9 ; 80,9) vs 80,0 % (59,3 ; 93,2); W: 68,1 % (52,9 ; 80,9) vs 79,2 % (57,8 ; 92,9)]. Les taux pour le sérogroupe C étaient comparables dans les deux groupes [95,8 % (85,7 ; 99,5) vs 92,0 % (74,0 ; 99,0)]. La pertinence clinique de ces résultats n’est pas connue. Cet aspect est à prendre en compte pour les sujets à risque élevé d’infection au sérogroupe A et qui ont reçu un vaccin MenC-CRM dans leur première année de vie.

L'étude MET57 (NCT03205371) a été conduite chez des jeunes enfants âgés de 12 à 23 mois, sans antécédent de vaccination méningococcique pour évaluer l’immunogénicité et la sécurité de l’administration concomitante de MenQuadfi avec les vaccins pédiatriques (ROR+V, DTCa-P-HepB- Hib ou PCV13). Globalement, les pourcentages de séroprotection post-vaccination (basée sur les titres hSBA) des sujets ayant reçu MenQuadfi étaient élevés pour tous les sérogroupes (entre 88,9 % and 100%). Les taux de séroréponse et séroprotection en hSBA contre le sérogroupe A étaient comparables quand MenQuadfi était co-administré avec un vaccin PCV13 ou seul (56,1 %, [IC à 95 % : 48,9 ; 63,2]) et 83,7 % [IC à 95 % : 77,7 ; 88,6]) vs 71,9 % [IC à 95 % : 61,8 ; 80,6] et 90,6 % [IC à 95 % : 82,9 ; 95,6]). Des différences ont été observées dans les MGTs hSBA pour le sérogroupe A quand MenQuadfi était co-administré avec un vaccin PCV13 (n = 196) comparativement à l’administration de MenQuadfi seul (n = 96) (24.6 [IC à 95 % : 20,2 ; 30,1] et 49,0 [IC à 95 % : 36,8 ; 65,3]. La pertinence clinique de cette observation est inconnue mais elle doit être prise en considération chez les sujets à risque élevé d’infection au sérogroupe A où l’utilisation de MenQuadfi et PCV13 peut être envisagée en administration séparée.

Enfants âgés de 2 à 9 ans

L’immunogénicité chez les sujets âgés de 2 à 9 ans a été évaluée dans l’étude MET35 (NCT03077438) (stratifiée par âge : de 2 à 5 et de 6 à 9 ans) qui comparait les séroréponses après vaccination avec MenQuadfi ou MenACWY-CRM.

Globalement pour les sujets âgés de 2 à 9 ans, la non-infériorité, basée sur la séroréponse hSBA, a été démontrée pour MenQuadfi par rapport à MenACWY-CRM pour les quatre sérogroupes.

Comparaison des réponses en anticorps bactéricides des vaccins MenQuadfi et MenACWY-CRM 30 jours après vaccination des sujets sans antécédents de vaccination méningococcique âgés de 2 à 5 et de 6 à 9 ans (Etude MET35*)

* Identifiant de l’étude clinique NCT03077438.
N : nombre de sujets inclus dans l’analyse per-protocol avec des résultats sérologiques valides.
IC à 95 % d’une proportion calculé selon la méthode binomiale exacte.

Enfants et adolescents âgés de 10 à 17 ans

L’immunogénicité chez les sujets âgés de 10 à 17 ans a été évaluée dans deux études qui comparaient les séroréponses après vaccination entre MenQuadfi d’une part et MenACWY-CRM (MET50 [NCT02199691]) ou MenACWY-DT (MET43[NCT02842853]) d’autre part.

L’étude MET50 a été conduite chez des sujets sans antécédents de vaccination méningococcique. Elle a évalué la séroréponse après administration, soit de MenQuadfi seul, soit de MenACWY-CRM seul, soit de MenQuadfi coadministré avec les vaccins dTca et HPV, soit de dTca et HPV seuls.

Comparaison des réponses en anticorps bactéricides des vaccins MenQuadfi et MenACWY-CRM 30 jours après vaccination des sujets sans antécédents de vaccination méningococcique âgés de 10 à 17 ans (Etude MET50*)

* Identifiant de l’étude clinique NCT02199691
N : nombre de sujets inclus dans l’analyse per-protocol avec des résultats sérologiques valides.
IC à 95 % d’une proportion calculé selon la méthode binomiale exacte.

** titres hSBA post-vaccination ≥1:8 pour les sujets avec un titre hSBA pre-vaccination < 1:8 ou augmentation d’au moins 4 fois du titre hSBA entre avant et après vaccination pour les sujets avec un titre hSBA pre-vaccination ≥ 1:8 # Critère de non-infériorité atteint.

L’étude MET43 a été conduite pour évaluer l’immunogénicité de MenQuadfi comparée à MenACWY-DT chez des enfants, adolescents et adultes (âgés de 10 à 55 ans)

Comparaison des réponses en anticorps bactéricides des vaccins MenQuadfi et MenACWY-DT 30jours après vaccination des sujets sans antécédents de vaccination méningococcique âgés de 10 à 17 ans (Etude MET43*)

* Identifiant de l’étude clinique NCT02842853
N : nombre de sujets inclus dans l’analyse per-protocol avec des résultats sérologiques valides.
IC à 95% d’une proportion calculé selon la méthode binomiale exacte.
** Critère de non-infériorité atteint.

Adultes âgés de 18 à 55 ans

L’immunogénicité chez les sujets âgés de 18 à 55 ans a été évaluée dans l’étude MET43 (NCT02842853) qui comparait MenQuadfi et MenACWY-DT

Comparaison des réponses en anticorps bactéricides des vaccins MenQuadfi et MenACWY-DT 30jours après vaccination des sujets sans antécédents de vaccination méningococcique âgés de 18 à 55 ans (Etude MET43*)

* Identifiant de l’étude clinique NCT02842853.
N : nombre de sujets inclus dans l’analyse per-protocol avec des résultats sérologiques valides.
IC à 95 % d’une proportion calculé selon la méthode binomiale exacte.
** Critère de non-infériorité atteint.

Adultes âgés de 56 ans et plus

L’immunogénicité chez les sujets âgés de 56 ans et plus (moyenne 67,1 ans, plage 56,0 – 97,2 ans) a été évaluée dans l’étude MET49 (NCT02842866) qui comparait l’immunogénicité de MenQuadfi au vaccin polyosidique non conjugué MenACWY

Comparaison des réponses en anticorps bactéricides des vaccins MenQuadfi et MenACWY polyosidique non conjugué 30 jours après vaccination des sujets sans antécédents de vaccination méningococcique âgés de 56 ans et plus (Etude MET43*)

* Identifiant de l’étude clinique NCT02842866.
N : nombre de sujets inclus dans l’analyse per-protocol avec des résultats sérologiques valides.
IC à 95 % d’une proportion calculé selon la méthode binomiale exacte.
** Critère de non-infériorité atteint.

Réponse de rappel

L’étude MET56 (NCT02752906) comparait l’immunogénicité d’une dose de rappel de MenQuadfi à une dose de rappel de MenACWY-DT chez des sujets âgés d’au moins 15 ans. Ces sujets ont été vaccinés avec un vaccin conjugué méningococcique quadrivalent (MenACWY-CRM (11,3 %) ou MenACWY-DT (86,3 %)) 4 à 10 ans auparavant.

Comparaison des réponses en anticorps bactéricides des vaccins MenQuadfi et MenACWY-DT 30 jours après la vaccination de rappel (Etude MET56*)

* Identifiant de l’étude clinique NCT02752906.
N : nombre de sujets inclus dans l’analyse per-protocol avec des résultats sérologiques valides.
IC à 95 % d’une proportion calculé selon la méthode binomiale exacte.
** Critère de non-infériorité atteint.

Les données cliniques de vaccination de rappel chez des sujets préalablement vaccinés avec MenQuadfi ne sont pas encore disponibles.

L’Agence européenne des médicaments a différé l’obligation de soumettre les résultats d’études réalisées dans un ou plusieurs sous-groupes de population pédiatriques âgée de moins de 12 mois (voir rubrique « Posologie » pour les informations concernant l’usage pédiatrique).

Propriétés pharmacocinétiques

Aucune étude de pharmacocinétique n’a été conduite.

Données de sécurité préclinique

Les données de sécurité non clinique n’ont montré aucun risque particulier pour l’être humain, d’après les études de toxicité des fonctions de reproduction/développement chez les femelles lapin.

L’administration de MenQuadfi en une dose humaine complète à des femelles lapin n’a pas montré d’effet sur les performances de reproduction, la fertilité des femelles, le risque tératogénique, et le développement pré et post-natal.

Conservation

42 mois.

A conserver au réfrigérateur (entre 2°C et 8° C).
Ne pas congeler.

Manipulation

En l’absence d’études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d’autres médicaments.

Précautions particulières d’élimination et manipulation

Avant administration, le vaccin doit être inspecté visuellement afin de vérifier qu’il n’y a aucune particule et/ou modification de l’aspect physique (ou décoloration). Dans le cas contraire, ne pas administrer le vaccin.

Préparation

Enlever le joint flip-off et en utilisant une aiguille et une seringue adaptée, retirer 0,5 mL de solution, s’assurer de l’absence de bulle d’air avant d’injecter le vaccin.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

Autres informations

Numéro d'autorisation de mise sur le marché :

  • EU/1/20/1483/001- 1 unidose en flacon 
  • EU/1/20/1483/002- 5 unidoses en flacon

Titulaire de l'autorisation de mise sur le marché : 

Sanofi Pasteur
14 Espace Henry Vallée 69007 Lyon
France

Composants non antigéniques

Résumé à l'intention du public

https://www.ema.europa.eu/en/documents/overview/menquadfi-epar-medicine-overview_fr.pdf