Essais cliniques en cours. Approuvé par la Russie. Les autorités russes ont annoncé le 11 novembre une efficacité de 92 % pour ce vaccin.

Description

Vaccin anti-covid 19 à vecteur viral non réplicatif (Adenovirus).

Classe

Vivant
- Vecteur viral vivant non réplicatif

Indications

Essais cliniques en cours. 

Phase 1/2

Les résultats de deux essais de phase 1/2 visant à évaluer la tolérance et l’immunogénicité de deux vaccins à adénovirus recombinant codant pour la protéine S (spike) du SARS-CoV-2, le vaccin rAd26-S à adénovirus de type 26 (rAd26) et le vaccin rAd5-S à adénovirus de type 5 (rAd5). Chaque dose de vaccin correspondait à 1011 particules virales. Il s’agit de deux essais ouverts non randomisés incluant chacun 38 sujets âgés de 18 à 60 ans pour évaluer respectivement une forme congelée et une forme lyophilisée de chaque vaccin. Pour chaque essai, la phase 1 a consisté à administrer par voie intramusculaire (IM) respectivement à 9 participants une dose de rAd26-S ou une dose de rAd5-S. La phase 2 de l'étude, a consisté à administrer pour chaque essai une dose IM de vaccin rAd26-S à J0 puis une dose IM de vaccin rAd5-S à J21. Les résultats sont résumés dans les paragraphes « pharmacodymanique » et « effets secondaires » ci-dessous.

Phase 2

Phase 3

Posologie

Une seule dose.

Mode d'administration

Ce vaccin est administré par voie intramusculaire.

Effets indésirables

Essai de phase 1/2 

Rapport d'étude des essais NCT04436471 et NCT04437875 doi:10.1016/S0140-6736(20)31866-3.

Les données de tolérance ont été recueillies de J0 à J21 en phase 1 et de J0 à J42 en phase 2. Aucun événement indésirable grave n'a été détecté. La survenue d’un effet secondaire était plus fréquente après la seconde injection. Une douleur au point d'injection était signalée par 58% des participants (52,6% avec le vaccin congelé et 63,2% avec le lyophilisé). Les événements indésirables systémique les plus fréquents étaient une hyperthermie (52% des participants sur l’ensemble des sujets inclus dans les deux essais, 81,6% avec les vaccins congelés, 23,6% avec les lyophilisés), des céphalées (respectivement 42%, 52,6% et 31,6%), une asthénie (respectivement 28%, 44,7% et 10,5%), et douleurs musculaires et douleurs articulaires (respectivement 25%, 28,9% et 23,7%).

Pharmacodynamie

Essai de phase 1/2 

Rapport d'étude des essais NCT04436471 et NCT04437875 doi:10.1016/S0140-6736(20)31866-3.

Les concentrations moyennes géométriques (CMG) des IgG anti-RBD ont été mesurées en ELISA à J0, J14, J21, et J28 en phase 1 et à J0, J14, J21, J28, et J42 en phase 2. A J21, tous les participants avaient des anticorps détectables avec des CMG respectivement de 1 629 avec le vaccin congelé et 951 le lyophilisé. Il n’y avait pas de différence entre le rAd26-S et le rAd5-S. Dans l'étude de phase 2n à J 42, les CMG étaient de 14 703 avec le vaccin congelé et de 11 143 avec le vaccin lyophilisé. Les taux obtenus étaient significativement supérieurs à ceux mesurés dans un lot témoin de malades du COVID-19. Les moyennes géométriques des taux d’ac neutralisants (MGT) ont été mesurées à J0, J14, et J28 en phase 1 et à J0, J14, J28, et J42 en phase 2. A J42 le taux de séroconversion était de 100% chez les participants ayant reçu deux doses etl es MGT d’anticorps neutralisants étaient de 49,25 avec la formulation congelée et de 45,95 avec la formulation lyophilisée. Avec une dose unique de rAd26-S le taux de séroconversion était de 61,1%. Les taux post-vaccination ne différaient pas des taux mesurés chez les témoins.Les deux types de réponses anticorps étaient corrélés.

Les réponses à médiation cellulaire ont été mesurées à J0, J14 et J28 après la première injection par détermination des lymphocytes T CD4 et T CD8 proliférantes spécifiques de l'antigène RBD par cytométrie de flux (CMF) et par quantification de la libération d'interféron-γ. Des réponses à médiation cellulaire ont été détectées chez 100% des participants à J28 avec les formulations lyophiliséeset 95% avec le vaccin congelé, avec une prolifération cellulaire médiane de 2,5 % de T CD4 et de 1,3 % de T CD8 avec la formulation congelée, et une prolifération cellulaire médiane de 1,3 % de T CD4 et de 1,1 % de T CD8 avec la formulation lyophilisée. Une production d’IFN gamma a été détectée chez tous les sujets à l’exception de ceux ayant reçu une unique dose de rAD26-S lyophilisé (66,7%).

Enfin, la présence d'une réponse immunitaire préexistante aux composants des vecteurs vaccinaux rAd26 et rAd5 n'affecte pas le titre des anticorps spécifiques de la RBD dans le sérum des participants.