Il s'agit du seul vaccin coquelucheux acellulaire non combiné à d'autres valences (notamment contre la diphtérie, le tétanos ou la coqueluche) actuellement autorisé. Il est commercialisé en Thaïlande et est utilisable en rappel à partir de l'âge de 11 ans. Il contient deux antigènes coquelucheux, l'hémagglutinine filamenteuse et la toxine pertussique : cette dernière a pour caractéristique d'être recombinante, c'est-à-dire produite par génie génétique.

Description

Vaccin coquelucheux acellulaire recombinant non combiné à dose réduite en antigènes.

Classe

Inerte
- Protéique multicomposé

Adjuvant

Hydroxyde d'aluminium

Forme et présentation

Pertagen est un vaccin coquelucheux acellulaire recombinant. 

Suspension pour injection, uniforme, trouble et blanche.

Nature et contenu de l'emballage extérieur

  • Seringue préremplie à dose unique (0,5 ml) en verre borosilicaté de type I, conforme aux exigences de la Pharmacopée européenne. Le système de fermeture du récipient de Pertagen est exempt de latex (caoutchouc naturel).

Composition

Une dose (0,5 mL) contient :

1. Antigènes

Antigènes de Bordetella pertussis purifié : 

  • Toxine pertussique recombinante (rPT) 1, 2 : 5 microgrammes
  • Hémagglutinine filamenteuse (FHA) 1 : 5 microgrammes

1 : la rPT est une toxine pertussique génétiquement détoxifiée obtenue par la technologie de l'ADN recombinant ;
2 : adsorbée sur de l'hydroxyde d'aluminium.

Pertagen répond aux exigences de l'Organisation mondiale de la santé pour la fabrication de substances biologiques et de vaccins anticoquelucheux acellulaires.

2. Excipients

  • Chlorure de sodium
  • Eau pour préparations injectables

Le formaldéhyde peut être présent à l'état de traces en tant que résidu du processus de fabrication.

Indications

Pertagen est indiqué pour l'immunisation de rappel active contre la coqueluche chez les personnes à partir de l'âge de 11 ans.

Pertagen peut être considéré comme une alternative aux vaccins combinés contre le tétanos, la diphtérie et la coqueluche acellulaire chez les personnes ayant reçu des doses multiples et fréquentes de vaccins contre le tétanos et la diphtérie, y compris les personnes présentant une hypersensibilité connue aux vaccins contre le tétanos (réaction d'hypersensibilité de type Arthus) ou la diphtérie.

Posologie

Une seule dose de 0,5 mL de Pertagen est recommandée. Pertagen doit être administré en suivant la recommandation locale en vigueur pour la vaccination de rappel contre la coqueluche. 

Conformément aux recommandations de l'OMS de 2019 pour l'immunisation systématique du vaccin contenant la coqueluche, l'utilisation de Pertagen peut être envisagée au cours du deuxième ou du troisième trimestre de grossesse et de préférence au moins 15 jours avant la fin de la grossesse. (voir la rubrique "Grossesse").

Mode d'administration

Bien agiter la seringue pour obtenir une suspension uniforme, trouble et blanche. Ne pas utiliser si la remise en suspension ne se produit pas après une agitation vigoureuse.

Après ouverture du capuchon de la seringue préremplie, Pertagen (volume total de 0,5 mL) doit être administré par injection intramusculaire (IM) profonde, de préférence dans la région deltoïdienne. Avant l'injection, la peau du site d'injection doit être nettoyée avec un antiseptique approprié.

Contre-indications

Hypersensibilité

Pertagen ne doit pas être administré aux personnes ayant montré des signes d'hypersensibilité ou de réaction potentiellement mortelle après l'administration de vaccins contre la coqueluche ou à l'un des composants du vaccin (voir rubrique "Composition").

L'hypersensibilité aux vaccins contre la diphtérie et le tétanos ne constitue pas une contre-indication à l'utilisation de Pertagen.

Troubles neurologiques

Pertagen ne doit pas être administré aux personnes ayant présenté une encéphalopathie d'étiologie inconnue, telle qu'un coma, des convulsions prolongées ou une diminution du niveau de conscience, dans les 7 jours suivant une vaccination antérieure avec un vaccin contre la coqueluche.

Pertagen ne doit pas être administré aux personnes présentant des troubles neurologiques progressifs ou instables, une épilepsie non contrôlée ou une encéphalopathie progressive.

Mises en garde et précautions d'emploi

Généralités

Une bonne pratique clinique veut que la vaccination soit précédée d'un examen des antécédents médicaux (notamment en ce qui concerne les vaccinations antérieures et la survenue éventuelle d'événements indésirables) et d'un examen clinique conforme aux exigences locales. Comme pour tous les vaccins injectables, des soins médicaux appropriés doivent être facilement accessibles en cas de réaction anaphylactique rare après la vaccination.

  • Le vaccin ne doit pas être administré par voie intravasculaire ;
  • Des doses fractionnées (< 0,5 mL) ne doivent pas être administrées.

Réactions fébriles et aiguës

Comme pour les autres vaccins, l'administration de Pertagen à des sujets souffrant d'une maladie fébrile aiguë et sévère doit être reportée.

Pertagen doit être administré avec précaution aux sujets ayant présenté l'un des effets indésirables suivants dans les 48 heures suivant une immunisation antérieure avec l'un des vaccins contre la coqueluche : température élevée (≥ 40 °C) sans cause identifiable, convulsions et collapsus ou état de choc.

Réactions hématologiques

Pertagen doit être administré avec prudence chez le receveur présentant des troubles de la coagulation, une thrombocytopénie ou un traitement anticoagulant, car des saignements au point d'injection peuvent survenir après une injection intramusculaire.

Immunodéficience

En cas de traitement immunosuppresseur ou d'immunodéficience, la réponse immunitaire au vaccin peut être diminuée. La vaccination doit être reportée jusqu'à la fin du traitement ou la résolution de la maladie. Néanmoins, en cas d'immunodéficience chronique, y compris chez les personnes infectées par le VIH, la vaccination est recommandée même si la réponse peut être limitée.

Interactions

Aucune étude d'interaction avec d'autres médicaments ou vaccins n'a été réalisée. Cependant, puisque Pertagen est un vaccin inactivé, il est peu probable que l'administration de Pertagen en même temps que d'autres vaccins inactivés ou immunoglobulines provoque une interférence avec la réponse immunitaire.

Lorsque cela est jugé nécessaire, Pertagen peut être administré simultanément avec d'autres vaccins inactivés ou immunoglobulines à des sites d'injection distincts.

Un traitement immunosuppresseur peut interférer avec le développement de la réponse immunitaire attendue (voir rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi").

Grossesse

La vaccination maternelle peut protéger les nouveau-nés et les jeunes nourrissons qui supportent l'essentiel de la mortalité due à la coqueluche (OMS - Immunological Basis for Immunization Series - Module 4 Coqueluche, 2017). Aux États-Unis, des réactions locales modérées à graves ont été associées à des taux élevés d'antitoxine tétanique et diphtérique lorsque l'anatoxine tétanique était administrée avec une quantité réduite d'anatoxine diphtérique. Cependant, en raison des avantages potentiels de la vaccination maternelle contre la coqueluche et de l'absence de vaccin coquelucheux acellulaire monovalent aux États-Unis, le Comité consultatif sur les pratiques de vaccination (ACIP) recommande que les femmes enceintes reçoivent des rappels de dTca au cours de chaque grossesse (Comité consultatif mondial de l'OMS sur la sécurité des vaccins, 2014).

La considération précédente de l'OMS soutient l'utilisation potentielle de Pertagen, un vaccin coquelucheux acellulaire monovalent, pour la vaccination coquelucheuse maternelle.

Conformément aux recommandations 2019 de l'OMS pour l'immunisation systématique par un vaccin contenant la coqueluche, l'utilisation de Pertagen peut être envisagée au cours du deuxième ou troisième trimestre et de préférence au moins 15 jours avant la fin de la grossesse.

Les données d'innocuité issues de la surveillance active après commercialisation (y compris une étude prospective d'observation) au cours de laquelle 964 femmes enceintes ont été exposées à Pertagen (vaccin Pa monovalent) ou au vaccin Pa de Pertagen associé à l'anatoxine tétanique et à l'anatoxine diphtérique réduite (vaccin dTca, Boostagen) au cours du deuxième ou du troisième trimestre de la grossesse n'ont montré aucun effet indésirable lié au vaccin sur la grossesse ou la santé des nouveau-nés.

Aucun effet indésirable sur la grossesse, la parturition, la lactation ou le développement prénatal et postnatal n'a été observé dans une étude de toxicité animale évaluant les antigènes de Pertagen combinés aux anatoxines tétanique et diphtérique. On ne dispose pas encore de données sur l'utilisation de Boostagen (vaccin dTca contenant les antigènes de Pertagen combinés aux anatoxines tétanique et diphtérique) au cours du deuxième ou du troisième trimestre de la grossesse. Cependant, comme pour les autres vaccins inactivés, la vaccination avec Pertagen ne devrait pas être associée à un risque accru pour le fœtus.

Allaitement

L'effet de Pertagen pendant l'allaitement n'a pas été évalué chez l'homme. Néanmoins, comme Pertagen contient des antigènes inactivés, aucun risque pour l'enfant allaité n'est à prévoir.

Effets indésirables

Résumé du profil de sécurité

Le profil de sécurité présenté ci-dessous est basé sur les données d'un essai clinique au cours duquel Pertagen a été administré à 150 adolescents âgés de 12 à 17 ans. Dans les 7 jours suivant la vaccination, les événements les plus fréquents étaient des douleurs locales au point d'injection et des réactions systémiques (céphalées, fatigue, myalgie, malaise et arthralgie). La fréquence, la sévérité et la durée des réactions indésirables étaient similaires chez les sujets vaccinés soit avec Pertagen, soit avec un vaccin dTca homologué. Ces signes et symptômes étaient pour la plupart d'intensité légère ou modérée et se sont résorbés sans séquelles.

1. Résumé des effets indésirables

Les effets indésirables sont répertoriés en fonction de la fréquence suivante :

  • très fréquent : ≥ 10 % ;
  • fréquent : ≥ 1 % et  < 10 % ;
  • peu fréquent : ≥ 0,1 % et < 1 %.

1.1. Effets indésirables rapportés chez les adolescents âgés de 12 à 17 ans.

Troubles généraux et anomalie au site d'administration

  • Très fréquent :  douleur au point d'injection ; Malaise, asthénie.
  • Fréquent : rougeur et induration au point d'injection, frissons, fièvre (≥ 37,5 °C).
  • Peu fréquent : gonflement au point d'injection.

Affections du système nerveux

  • Très fréquent : maux de tête.

Troubles musculo-squelettiques et du tissu conjonctif

  • Très fréquent : myalgie, arthralgie.
  • Peu fréquent : douleur aux extrémités.

Affections gastro-intestinales

  • Fréquent : vomissements.

Troubles du système sanguin et lymphatique

  • Peu fréquent : lymphadénite.

Troubles oculaires

  • Peu fréquent : douleur oculaire.

Dans un autre essai clinique, une formulation de vaccin acellulaire recombinant contre la coqueluche contenant du PRN (antigène pertactine) en plus des antigènes Pertagen (rPT et FHA) a été testée chez 20 sujets adultes en bonne santé âgés de 18 à 35 ans. Les sujets vaccinés avec ce vaccin ont présenté une fréquence d'événements indésirables 7 jours après la vaccination similaire à celle des sujets vaccinés avec un vaccin dTca homologué.

1.2. Effets indésirables rapportés chez les adultes âgés de 18 à 35 ans.

Troubles généraux et anomalie au site d'administration

  • Très fréquent :  douleur au point d'injection ; Asthénie.
  • Fréquent : malaise, frissons,.

Affections du système nerveux

  • Très fréquent : maux de tête.

Troubles musculo-squelettiques et du tissu conjonctif

  • Très fréquent : myalgie.
  • Fréquent : arthralgie.
2. Données issues de l'expérience post-commercialisation

Les effets indésirables suspectés après l'autorisation du médicament sont surveillés et signalés conformément aux pratiques de pharmacovigilance et aux réglementations locales.

3. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Pertagen n'a aucun effet sur l'aptitude à conduire et à utiliser des machines.

4. Surdosage

Pertagen est fourni en seringues pré-remplies unidoses. Un surdosage nécessite une administration répétée, ce qui ne peut être totalement exclu mais est considéré comme hautement improbable en raison de la présentation de Pertagen en seringue pré-remplie monodose.

Pharmacodynamie

Classe pharmacothérapeutique : vaccins bactériens.

Code ATC : J07AJ02.

L'immunogénicité de Pertagen a été évaluée chez 150 adolescents âgés de 12 à 27 ans et comparée à celle d'un vaccin dTca homologué afin de démontrer sa non-infériorité (Comité des médicaments à usage humain [CHMP] [2005] - Guideline on the choice of the non-inferiority margin : EMEA/CPMP/EWP/2158/99).

Vingt-huit jours après la vaccination, les titres d'anticorps ELISA anti-PT et anti-FHA et les taux de séroconversion étaient statistiquement significativement plus élevés chez les sujets vaccinés avec Pertagen que chez les sujets vaccinés avec le vaccin dTca homologué. La non-infériorité de Pertagen a été respectée. De plus, la supériorité des taux de séroconversion ELISA anti-PT et anti-FHA et des GMT a été démontrée conformément aux directives de l'EMEA (Committee for Proprietary Medicinal Products [CPMP] [2000] - Points à considérer lors du passage de la supériorité à la non-infériorité : CPMP/EWP/482/99).

Test de non-infériorité pour les taux de séroconversion des titres d'anticorps anti-PT et anti-FHA évalués par ELISA dans Pertagen par rapport à un vaccin dTca homologué chez des adolescents de 12 à 17 ans.

a : séroconversion définie comme une augmentation ≥ 4 fois à 28 jours après la vaccination par rapport aux titres de base ;
b : basé sur un test de non-infériorité avec une marge différente de 10 %.

Test de non-infériorité pour les TGM anti-PT et anti-FHA évalués par ELISA dans Pertagen par rapport à un vaccin dTca homologué chez des adolescents âgés de 12 à 17 ans.

a : variation géométrique moyenne par rapport à la ligne de base au jour 28 après la vaccination ;
b : basé sur un test de non-infériorité avec un ratio GMT > 0,67.

Efficacité de la protection contre la coqueluche

Aucun corrélat de protection établi contre les antigènes coquelucheux n'est actuellement disponible. Bien que les données d'efficacité ou d'efficience de Pertagen ne soient pas disponibles pour les adolescents et les adultes, y compris les femmes enceintes, la non-infériorité de la réponse immunitaire de Pertagen a été démontrée conformément aux recommandations de l'OMS (TRS 979, 2013) chez les adolescents dans un essai comparatif randomisé contrôlé avec un vaccin dTca homologué évalué dans une étude d'efficacité. Les titres d'anticorps contre les antigènes coquelucheux, PT et FHA, après la vaccination avec Pertagen étaient statistiquement plus élevés que ceux observés après l'immunisation avec le vaccin dTca de comparaison. De plus, un mois après la vaccination de rappel, les anticorps neutralisants contre l'antigène PT étaient également significativement plus élevés avec Pertagen qu'avec le vaccin de comparaison dTca.

Conservation

Durée de conservation : 3 ans.

A conserver au réfrigérateur (entre + 2 °C et + 8 °C). 

La date de péremption de Pertagen est indiquée sur l'étiquette et l'emballage.

Ne pas congeler. 

Jeter le vaccin s'il a été congelé. 

Conserver dans l'emballage original afin de le protéger de la lumière. 

Garder hors de la vue et de la portée des enfants.

Manipulation

Le vaccin doit être bien agité pour obtenir une suspension uniforme, trouble et blanche. 

Ne pas utiliser si vous remarquez la présence de particules étrangères ou une décoloration.

Ne pas injecter par voie intravasculaire.

Ne pas utiliser après la date de péremption. Voir la date d'expiration sur la boîte et l'étiquette intérieure.

Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément aux exigences locales.

Ce vaccin ne doit pas être mélangé avec d'autres vaccins dans la même seringue.

Autres informations

Données de sécurité préclinique

Les données précliniques ne révèlent aucun danger particulier pour l'homme sur la base des études conventionnelles de sécurité et de toxicité.

Ce vaccin a été évalué dans le cadre d'un essai clinique conduit par les hôpitaux universitaires de Genève (pertADO) : The HUG Completes the PertADO Trial Evaluating Pertagen®, a New Recombinant Pertussis Vaccine, in Adolescents in Switzerland.

Composants non antigéniques