Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Vaccin BOOSTRIXTETRA : administration possible pendant le troisième trimestre de la grossesse, mais non recommandée pour l'instant par les autorités sanitaires

Publié le 15 déc. 2016 à 23h05

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 10 décembre 2018.

Le vaccin BOOSTRIXTETRA est un vaccin utilisé, en rappel, chez les enfants à partir de l'âge de 4 ans, les adolescents et les adultes, pour prévenir quatre maladies : la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite. Ce vaccin est utilisé habituellement à partir de l'âge de six ans et contient des quantités réduites d'antigènes, afin de diminuer le risque d'hypersensibilité (ce risque augmentant avec le nombre de doses et la quantité d'antigènes administrés).

Comme pour tous les médicaments, les indications et modalités d'utilisation du vaccin BOOSTRIXTETRA sont définies dans un document légal appelé "Résumé des caractéristiques du produit" (RCP).

Auparavant, il était précisé dans ce document que "l'effet de Boostrixtetra sur le développement embryo-foetal n'a pas été évalué. Aucun effet tératogène n'a été observé suite à l'administration à des femmes enceintes de vaccins contenant des anatoxines diphtériques ou tétaniques, ou des virus poliomyélitiques inactivés. L'utilisation de ce vaccin combiné n'est pas recommandé pendant la grossesse".

De nouvelles données de sécurité provenant d'une étude observationnelle prospective dans laquelle BOOSTRIX (composants diphtérique-tétanique-coquelucheux de BOOSTRIXTETRA) a été administré à des femmes enceintes au cours du troisième trimestre de grossesse (793 participantes) ainsi que des données de surveillance passive de femmes enceintes, ayant reçu soit BOOSTRIXTETRA soit BOOSTRIX au cours des deuxième et troisième trimestres de grossesse, n'ont pas montré d'événements indésirables liés au vaccin sur la gestation ou la santé du fœtus ou du nouveau-né. 

Désormais, le vaccin BOOSTRIXTETRA peut être utilisé pendant le troisième trimestre de la grossesse.

Des données d'études cliniques prospectives chez l'homme sur l'utilisation du vaccin BOOSTRIXTETRA pendant le premier et le deuxième trimestre de grossesse ne sont pas disponibles. Cependant, comme avec d'autres vaccins inactivés, il n'est pas attendu que la vaccination avec BOOSTRIXTETRA soit délétère pour le fœtus quel que soit le trimestre de la grossesse. 

Par ailleurs, des données limitées indiquent que les anticorps maternels pourraient réduire l'amplitude de la réponse immunitaire à certaines vaccinations chez les nourrissons nés de mères vaccinées avec BOOSTRIXTETRA lors la grossesse. La pertinence clinique de cette observation n'est pas connue.

Quant au vaccin REPEVAX, un vaccin proche du vaccin BOOSTRIXTETRA (également utilisé en rappel, il confère une protection contre les mêmes maladies et utilise aussi des quantités réduites d'antigènes), son administration reste déconseillée durant la grossesse.

Pour l'instant, les autorités sanitaires ne recommandent pas pour autant la vaccination systématique des femmes enceintes au cours du troisième trimestre.

Le système expert de MesVaccins.net (utilisé dans l'audit vaccinal et le carnet de vaccination électronique intelligent) a été mis à jour avec cette nouvelle information.


Maladies : Coqueluche Diphtérie Poliomyélite Tétanos

Vaccin : BOOSTRIXTETRA