Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Fin de la pénurie de vaccins contre l’hépatite A

Publié le 16 juin 2018 à 14h32

Biographie

- Qualité : Docteur en médecine, biologiste médical (DES biologie 1992).
- Activité principale : biologiste médical, médecin de centre international de vaccinations
- Spécialités médicales : microbiologie, virologie, vaccinologie.

Liens d'intérêt

- Membre de commissions et comités :
Commission des maladies infectieuses et des maladies émergentes (Haut Conseil de la santé publique, 2017- en cours)
Comité technique de vaccinations (Haut Conseil de la santé publique, 2007-2017)
Groupe vaccins (ANSM, 2016-en cours)
- Liens avec l'industrie :
DPI consultable sur le site HCSP : https://www.hcsp.fr/explore.cgi/Personne?clef=2329 Rémunérations directes par l’industrie : non.
A titre familial : aucun lien.

Dans un communiqué du 13 juin 2018, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé la remise à disposition du vaccin contre l'hépatite A Havrix 1440  dans les pharmacies d'officine. 

Désormais tous les vaccins contre l'hépatite A qui sont commercialisés en France sont disponibles dans les pharmacies d'officine, qu'il s'agisse des vaccins adultes (Havrix 1440, Vaqta 50 et Avaxim 160) ou des vaccins pédiatriques (Havrix 720 et Avaxim 80). Les recommandations vaccinales contre l'hépatite A peuvent donc être maintenant appliquées sans restriction ou exception.

Rappel de l'adaptation de la stratégie vaccinale contre l'hépatite A compte tenu des tensions d'approvisionnement.

Le schéma vaccinal contre l'hépatite A comporte normalement l'administration de deux doses vaccinales : une première dose (correspondant à la primovaccination) et une seconde dose au moins 6 mois plus tard. Compte tenu des difficultés d'approvisionnement, le Haut Conseil de la santé publique a recommandé dans un avis du 19 mai 2016 (repris dans l'avis du 14 février 2017 et pris en compte dans le calendrier vaccinal 2018) l'administration d'une seule dose vaccinale en attendant le retour à la normale de l'approvisionnement en vaccins. Seules les personnes immunodéprimées devaient recevoir le schéma complet à deux doses, la persistance de l’immunité après une seule dose étant incertaine dans leur cas.

La priorité des personnes à vacciner avait été également définie : 

  • les enfants âgés d'un an et plus, nés de parents issus de pays de haute endémicité de l’hépatite A : ils ne sont prioritaires pour cette vaccination que dans la perspective d’un séjour proche dans leur pays d’origine ;
  • les personnes de l’entourage d’un ou plusieurs cas confirmés, en milieu familial ou en collectivité, conformément aux recommandations inscrites au calendrier vaccinal ;
  • les voyageurs (âgés d'un an et plus) ne doivent être considérés comme prioritaires pour cette vaccination que si les conditions de leur séjour les exposent à un risque élevé de contamination par le virus de l’hépatite A. Les adultes nés avant 1945 ne seront vaccinés qu’après une sérologie prouvant leur absence d’immunisation ;
  • les personnes immunodéprimées exposées ;
  • les patients atteints de mucoviscidose ou d'une pathologie hépatobiliaire susceptible d’évoluer vers une hépatopathie chronique ; la pratique préalable d’une sérologie prouvant leur absence d’immunisation est recommandée pour les patients adultes ;
  • Les hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes exposés et non immunisés (la pratique préalable d’une sérologie prouvant leur absence d’immunisation est recommandée).

Application des recommandations vaccinales contre l'hépatite A sans restriction avec la disponibilité de doses vaccinales.

Les personnes à vacciner contre l'hépatite A sont :

  • les jeunes accueillis dans les établissements et services pour l'enfance et la jeunesse handicapées ;
  • les patients atteints de mucoviscidose ou d'une pathologie hépatobiliaire susceptible d'évoluer vers une hépatopathie chronique (notamment due au virus de l'hépatite B, de l'hépatite C ou à une consommation excessive d'alcool) ;
  • les enfants, à partir de l'âge d'un an, nés de familles dont l'un des membres (au moins) est originaire d'un pays de haute endémicité et qui sont susceptibles d'y séjourner ;
  • les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes.

Recommandations autour d’un cas d’hépatite A.

En présence d’un (ou de plusieurs) cas d’hépatite A confirmé, en complément des mesures d’hygiène et de l’information des sujets contacts, la vaccination est recommandée dans :

  • l’entourage familial d’un patient atteint d’hépatite A (ou de toute personne vivant sous le même toit que le cas), afin d’éviter une dissémination intrafamiliale. Il est recommandé de vacciner le plus tôt possible, sans examen sérologique préalable et dans un délai maximal de 14 jours suivant l’apparition des signes cliniques du cas, les personnes non vaccinées contre l’hépatite A et réunissant les trois conditions suivantes : nées après 1945, sans antécédent connu d’ictère et n’ayant pas séjourné plus d’un an dans un pays de forte endémicité. Si l’une au moins de ces conditions n’est pas remplie, une sérologie préalable est fortement recommandée pour rechercher une immunité ancienne, à condition que sa réalisation soit compatible avec le délai de 14 jours suivant l’apparition des signes cliniques du cas ;
  • des communautés de vie en situation d’hygiène précaire. La population exposée, définie par l’investigation épidémiologique, sera vaccinée dès l’apparition du premier cas et dans un délai maximal de 14 jours suivant l’apparition des signes cliniques de ce cas, afin d’éviter une extension épidémique au sein de la communauté et une diffusion hors de la communauté.

La vaccination contre l'hépatite A est également recommandée pour les professionnels :

  • s'occupant d'enfants n'ayant pas atteint l'âge de la propreté (par exemple le personnel des crèches ou les assistants maternels) ;
  • des structures collectives d'accueil pour personnes handicapées ; 
  • chargés du traitement des eaux usées et des égouts ;
  • impliqués dans la préparation alimentaire en restauration collective.

Les règles du système intelligent sur la vaccination de MesVaccins.net ont été mises à jour pour tenir compte de la fin de la période de pénurie.

Référence

  • Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.

Maladie : Hépatite A

Vaccins : AVAXIM 160 U AVAXIM 80 U HAVRIX 1 440 U HAVRIX 720 U VAQTA 50 U

Référence principale :