Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Situation de l'épidémie de rougeole début mai 2019 à La Réunion Médecine des voyages

Publié le 13 mai 2019 à 07h48

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

A La Réunion, en décembre 2018, plusieurs cas de rougeole ont été notifiés concernant des voyageurs ayant contracté la rougeole hors du département, en particulier à Madagascar et à Maurice

A la suite de ces cas importés, La Réunion a fait face à un début d'épidémie dans l'ouest et le sud de l'île.

A partir de mi-janvier 2019, des cas autochtones ont été identifiés, signes d'installation de chaînes de transmission locales.

Après plus de 2 semaines sans nouveau cas identifié, trois cas confirmés ont été signalés au cours du mois d'avril (début d'éruption entre le 10 et le 28 avril) et sont vraisemblablement liés (transmission nosocomiale). Trois cas supplémentaires sont en cours d'investigation mais n'ont pas encore fait l'objet d'une déclaration, possiblement en lien avec ce foyer nosocomial.

Parmi les 46 cas ayant fait l'objet d'une déclaration obligatoire depuis décembre 2018 :

  • 42 l'ont été en 2019 dont 37 cas confirmés ;
  • 18 faisaient partie de cas groupés (3 foyers nosocomiaux, 1 foyer en colonie de vacances)
  • 17 étaient importés ;
  • 17 patients ont été hospitalisé, dont 2 ont été pris en charge en réanimation ;
  • 6 patients ont présenté des complications, dont 4 à type de pneumopathie ;
  • aucun décès n'a été rapporté. 

Parmi ces 46 cas, 14 étaient âgés de moins de 18 mois et n'étaient pas en âge d'être correctement vaccinés.

Parmi ces 46 cas, 22 cas en âge d’être vaccinés et pour lesquels le statut vaccinal était connu, seuls 4 étaient correctement vaccinés.

Source : Institut de veille sanitaire, Point épidémiologique au 5 mai 2019.


Maladie : Rougeole

Vaccins : M-M-RVAXPRO PRIORIX

Référence principale :