L'épidémie de rougeole en France métropolitaine continue à progresser

Publié le 25 avr. 2011 à 14h30

Biographie

- Professeur agrégé du Val-de-Grâce, professeur invité à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 25 novembre 2021.

L'Institut de veille sanitaire (InVS) vient de mettre à jour les données épidémiologiques concernant l'épidémie de rougeole qui sévit actuellement en France métropolitaine. 

Depuis le 1er janvier 2008, plus de 14 500 cas de rougeole ont été déclarés en France. L'augmentation importante du nombre de cas déclarés depuis le mois d'octobre 2010 signe la troisième vague de l'épidémie qui se poursuit sur les premiers mois de l'année 2011. Cette vague est de très grande ampleur puisque plus de 9 000 fiches de déclaration obligatoire ont été réceptionnées à l'InVS pour des cas survenus entre octobre 2010 et mars 2011 (dont plus de 3 000 cas déclarés en mars 2011).

En 2010, 8 complications neurologiques (encéphalites/myélites) ont été rapportées et 2 cas sont décédés (1 encéphalite et 1 pneumopathie). A ce jour, pour 2011, ont été déjà notifiées 13 complications neurologiques (12 encéphalites/myélites et 1 syndrome de Guillain-Barré) et 2 décès (pneumopathies).

L'âge médian des cas déclarés était de 11 ans en 2008, 12 ans en 2009, 14 ans en 2010 et il est de 15 ans pour les trois premiers mois de 2011 (pour ces trois premiers mois de l'année : 18 ans dans la moitié nord de la France, 15 ans dans la moitié sud). 

Source : Institut de veille sanitaire.