Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Plus de vaccin anti-papillomavirus Gardasil après le 31 décembre 2020 : seul le vaccin Gardasil 9 sera disponible

Publié le 1 mar. 2020 à 21h22

Biographie

- Médecin responsable du centre de vaccinations internationales et du centre antirabique de Strasbourg.
- Médecin spécialisé en vaccinologie, en médecine des voyages et en léprologie. Formateur en vaccinologie et médecine des voyages pour la SMV.
- Membre de la Société de Médecine des Voyages (2006) et secrétaire général de la SMV (2015).

Liens d'intérêt

- Participation à divers EPU organisés par des associations de Médecins, Pharmaciens et/ou l’industrie pharmaceutique ; rémunération à la prestation. Activité uniquement pédagogique, en toute liberté avec garanties d'indépendance, impartialité et déontologie.
- Aucun investissement financier personnel ou familial dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Déclaration mise à jour le 14 novembre 2016.

Les papillomavirus humains (ou HPV, pour Human PapillomaVirus) sont des virus d'une grande diversité qui sont classés en génotypes. Après transmission lors de contacts sexuels, certains génotypes (HPV 6 et 11) peuvent entrainer de verrues génitales. D'autres génotypes dits oncogènes (HPV 16 et 18 surtout, mais aussi les HPV 31, 33, 35, 45, 51, 52 et 58) peuvent entrainer une infection persistante, des lésions pré-cancéreuses puis des cancers. Le cancer le plus souvent en cause chez la femme est celui du col de l’utérus. Les papillomavirus oncogènes peuvent être à l'origine d’autres cancers plus rares de la région ano-génitale chez la femme (cancer du vagin ou de la vulve) et du cancer de l’anus dans les deux sexes.

Le vaccin Gardasil est dit quadrivalent car il contient les antigènes de quatre génotypes (6, 11, 16 et 18). Le laboratoire MSD vient d'annoncer que ce vaccin ne sera plus commercialisé à compter du 31 décembre 2020. Toutefois le vaccin nonavalent Gardasil 9 (qui contient en outre les génotypes 31, 33, 45, 52 et 58) restera toujours disponible.

Dans ce contexte et jusqu'à fin décembre 2020, les doses du vaccin HPV quadrivalent Gardasil sont à réserver à la poursuite des schémas vaccinaux initiés avec ce vaccin. En effet, les différents vaccins contre les papillomavirus (Cervarix, Gardasil et Gardasil 9) n'étant pas interchangeables, toute vaccination initiée avec l'un de ces vaccins doit être menée à son terme avec le même vaccin.

Le vaccin anti-papillomavirus nonavalent Gardasil 9 doit pour sa part être utilisé pour commencer toute vaccination contre les infections à papillomavirus et pour la poursuite des schémas vaccinaux débutés avec ce  vaccin, conformément au calendrier vaccinal en vigueur.

Source : Laboratoire MSD Vaccins.


Maladie : Papillomavirus

Vaccins : CERVARIX GARDASIL GARDASIL 9

Référence principale :