Les trois contre-indications des vaccins à ARNm (Comirnaty ou Spikevax) contre la covid 19

Publié le 21 juil. 2021 à 16h52

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 26 août 2020.

Actuellement deux vaccins à acide ribonucléique (ARN) messager contre la covid 19 ont été autorisés par l'Agence européenne des médicaments : le vaccin Comirnaty, de BioNTech-Pfizer, et le vaccin Spikevax, de Moderna.

Le mardi 21 juillet 2021, le ministre de la santé, après avis de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale (COSV), a précisé que les contre-indications médicales à l'administration de ces vaccins sont limitées aux trois conditions suivantes :

  • Un antécédent de syndrome inflammatoire multi-systémique pédiatrique (PIMS), une complication extrêmement rare qui a atteint certains enfants et adolescents à la suite d'une infection par le SARS-CoV-2.
  • Un antécédent de myocardite, de péricardite ou d'hépatite grave ayant nécessité une hospitalisation et faisant suite à une première injection de vaccin d'ARNm.
  • Une allergie à l'un des composants du vaccin, le PEG 2000 ou polyéthylène glycol, une situation qui concernerait à peu près 10 cas en France selon le ministre de la Santé.

Le ministre a également précisé que ni la grossesse, ni un "antécédent d'allergie à un antibiotique ou une piqûre d'abeille" ne constituent des contre-indications à la vaccination.

Il est en effet nécessaire de dresser la liste des contre-indications acceptables pour éviter la rédaction de certificats de complaisance. Ainsi, seuls les certificats médicaux mentionnant ces contre-indications seront reconnus. Un simple avis médical ou pharmaceutique avec des antécédents allergiques ne sera pas suffisant pour attester d'une contre-indication.

Pour être complet, il faudrait toutefois ajouter à cette liste de contre-indications une allergie de type anaphylactique à un composant du vaccin ou une réaction anaphylactique survenue après une première dose de vaccin. Ces contre-indications concernent tous les vaccins.

Les contre-indications spécifiques à l'utilisation d'un vaccin anti-covid à vecteur viral n'ont pas été citées par le ministre de la santé. Le vaccin Vaxzevria (AstraZeneca) est spécifiquement contre-indiqué chez les personnes qui ont présenté un syndrome thrombotique thrombocytopénique (STT) suite à la vaccination par Vaxzevria et chez des personnes ayant déjà présenté des épisodes de syndrome de fuite capillaire. Le vaccin Janssen COVID-19 Vaccine est contre-indiqué chez les personnes ayant présenté des épisodes de syndrome de fuite capillaire.