Suivi de l'épidémie de méningite à méningocoque en République démocratique du Congo Médecine des voyages

Publié le 15 oct. 2021 à 13h31

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En République démocratique du Congo (RDC) la Division provinciale de la santé de la Tshopo, dans le centre-nord du pays, a signalé à Panga, territoire de Banalia dans le district de Kisangani, une épidémie de méningite à méningocoque active depuis le mois de juillet 2021 (nouvelle n°18009 du 9 septembre 2021 et nouvelle n°18118 du 28 septembre 2021).

Dans le cadre du suivi de l'épidémie à la date du 4 octobre 2021, 1 470 cas ont été signalés dont 192 décès (CFR= 13,1%). Quatorze échantillons ont été confirmés pour le sérogroupe W de Neisseria meningitidis.

Depuis 2015, la République démocratique du Congo a signalé un nombre élevé de cas suspects de méningite. Certaines parties du pays se trouvent dans la ceinture africaine de la méningite, où la méningite bactérienne est endémique et connaît également des épidémies, avec 6 000 à 10 000 cas suspects signalés chaque année. Cependant, seule une très faible proportion (0-2%) des cas est confirmée en laboratoire.

Source : Outbreak News Today.