Les vaccins anti-grippaux pour la saison 2021-2022 dans l'hémisphère sud contiendront un nouveau virus de type A et un nouveau virus de type B

Publié le 23 oct. 2021 à 20h26

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Cet article utilise des termes techniques. Les termes de base, notamment concernant la nomenclature des vaccins, sont expliqués ici.

Les virus grippaux responsables de la grippe saisonnière ont la propriété de muter facilement, particulièrement ceux de type A et dans une moindre mesure ceux de type B. Tous les ans, de nouveaux virus apparaissent. Il faut prendre en compte ces évolutions (on parle de dérives antigéniques) et adapter en conséquence la composition des vaccins antigrippaux pour qu'ils soient aussi efficaces que possible.

Comme chaque année, au cours du mois de février, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a défini la composition des vaccins antigrippaux 2021-2022 pour l’hémisphère nord. Pour cela, les experts de l'OMS se sont appuyés sur l’analyse de l'activité grippale de septembre 2020 à janvier 2021 (09-2020/01-2021), des virus circulants et de leurs caractéristiques antigéniques.

L’OMS, dans le Relevé épidémiologique hebdomadaire du 22 octobre 2021, vient de préciser la composition recommandée des vaccins antigrippaux quadrivalents et trivalents pour la saison grippale 2022 dans l’hémisphère Sud.

1. Composition du vaccin 2022 pour l'hémisphère sud : deux nouvelles souches par rapport à l'année précédente

L'analyse antigénique des souches circulantes de la saison grippale a conduit les experts de l'OMS à modifier la composition du vaccin grippal pour la saison 2022 de l'hémisphère Sud. Les souches A(H3N2) et B de la lignée Victoria ont été actualisées.

Les vaccins quadrivalents contenant des virus préparés sur oeufs (moyen le plus courant de cultiver le virus avant d'extraire les antigènes vaccinaux) devront ainsi contenir les quatre virus de la grippe suivants (en gras les virus nouveaux par rapport à la saison précédente de l'hémisphère Sud) :

  • virus de type A/Victoria/2570/2019 (H1N1)pdm09 ; 
  • virus de type A/Darwin/9/2021 (H3N2) 
  • virus de type B/Austria/1359417/2021 (lignée B/Victoria)
  • virus de type B/Phuket/3073/2013 (lignée B/Yamagata).

Par rapport au vaccin de l'hémisphère Sud de cette année, le virus A/Darwin/9/2021 (H3N2) remplace le virus A/Hong Kong/2671/2019 (H3N2) tandis que le virus B/Austria/1359417/2021, appartenant à la lignée B/Victoria, remplace le virus B/Washington/02/2019 de cette même lignée.

Par rapport au vaccin de l'hémisphère Nord, dont l'utilisation dans le cadre de la campagne hivernale 2021-2022 vient de débuter le 22 octobre 2021, le virus A/Darwin/9/2021 (H3N2) remplace le virus A/Cambodia/e0826360/2020 (H3N2) et le virus B/Austria/1359417/2021 remplace le virus B/Washington/02/2019.

Les vaccins contenant des virus préparés en culture cellulaire ou recombinants (les protéines recombinantes sont obtenues par génie génétique) auront une composition légèrement différente : au lieu d'inclure le virus A/Victoria/2570/2019 (H1N1)pdm09, ces vaccins devront contenir le virus A/Wisconsin/588/2019 (H1N1)pdm09.

Les vaccins trivalents ne sont plus utilisés en France actuellement. Ces vaccins ne contiennent qu'un seul virus de type B : l'OMS a précisé que ce serait celui de la lignée Victoria pour les prochains vaccins trivalents de l'hémisphère Sud.

2. Campagne de vaccination

La campagne de vaccination antigrippale pour la France métropolitaine et les départements-régions d’outremer des Amériques (Martinique, Guadeloupe, Guyane) est celle de l’hémisphère Nord. Depuis la saison 2020-2021, compte tenu de l’épidémiologie particulière observée depuis plusieurs années à Mayotte, la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière à Mayotte est calquée sur celle de l’hémisphère Nord et utilise les mêmes vaccins. La campagne de vaccination est initiée précocement dans ce territoire, si possible en septembre et dès la mise à disposition des vaccins antigrippaux.

La campagne de vaccination antigrippale pour La Réunion est celle de l’hémisphère Sud et débute en avril. Les vaccins utilisé lors de la prochaine campagne de vaccination à La Réunion auront donc cette nouvelle composition.

En France, la campagne de vaccination grippale a commencé le vendredi 22 octobre 2021 avec les vaccins dont la composition avait été annoncée en mars 2021, en association avec la campagne de vaccination de rappel pour la covid 19.

Source : Organisation mondiale de la santé.