Des framboises congelées importées sont la source probable d'une épidémie d'hépatite A en Norvège Médecine des voyages

Publié le 5 déc. 2021 à 17h01

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Norvège, la source d'infection de l'épidémie nationale d'hépatite A (nouvelle n°18178 du 8 octobre 2021) était probablement des framboises importées et congelées. C'est ce que montre l'enquête que l'Autorité norvégienne de sécurité alimentaire et l'Institut norvégien de santé publique ont menée dans le cadre de cette épidémie, qui est désormais considérée comme terminée. L'épidémie d'hépatite A a duré d'avril à octobre de cette année et a concerné 20 personnes.

La recherche de la source montre que les framboises ne sont probablement plus sur le marché. L'épidémie est donc considérée comme terminée, déclare Heidi Lange, conseillère principale à l'Institut national de santé publique (INSP).

Les analyses des entretiens avec les patients et des informations sur les achats effectuées par l'Institut national de santé publique montrent que 18 des 20 personnes infectées ont consommé des baies fraîches ou congelées d'un type ou d'un autre. Des recherches plus poussées ont montré que la moitié (10 sur 20) avaient mangé des framboises congelées, importées du même fournisseur, 2 à 6 semaines avant la maladie. Les baies étaient utilisées dans divers produits tels que des gâteaux et des baies mélangées achetés dans diverses boulangeries et cafés.

Source : Outbreak News Today.