Etats-Unis : alerte sanitaire à l'hépatite A en Virginie Médecine des voyages

Publié le 3 fév. 2022 à 19h29

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Aux Etats-Unis, les responsables de la santé du comté de Roanoke dans l'Etat de Virginie ont émis une alerte sanitaire le 1er février 2022 après le signalement d'une épidémie d'hépatite A dans la vallée de Roanoke : 8 cas d'hépatite ont été rapportés en janvier 2022, plus que les 5 cas généralement signalés dans une année complète, selon les responsables. L'augmentation a démarré depuis décembre 2021, et le nombre total de personnes touchées est porté à 20 au cours des derniers mois. Selon l'enquête l'épidémie toucherait des personnes utilisant des drogues injectables.

Ces cas sont pour la plupart indépendants des cas associés à un restaurant signalés précédemment (nouvelle n°18122 du 30 septembre 2021 et nouvelle n°18280 du 28 octobre 2021).

Depuis l'épidémie d'hépatite A signalée dans l'État de Virginie du 1er janvier 2019 au 12 décembre 2021, il y avait eu 624 cas dans cette cohorte avec 384 (62%) hospitalisations et 4 décès.

Commentaires :

Aux Etats-Unis, des épidémies d'hépatite A se produisent dans tout le pays. On pense que ces épidémies se produisent à la fois par voie percutanée et féco-orale. Des complications graves, des taux élevés d'hospitalisation et même des décès sont survenus dans tout le pays à la suite de ces épidémies. Bien que l'hépatite A puisse toucher n'importe qui, dans ces épidémies, certains groupes sont plus à risque d'être infectés, notamment les personnes qui utilisent ou s'injectent des drogues. Pour aider à mettre un terme à ces épidémies, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) recommandent le vaccin contre l'hépatite A aux personnes qui consomment ou s'injectent des drogues.

Source : ProMED.