Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

L'introduction du vaccin contre les rotavirus dans le calendrier vaccinal norvégien est un succès

Publié le 28 sept. 2016 à 08h23

Biographie

- Médecin responsable du centre de vaccinations internationales et du centre antirabique de Strasbourg.
- Médecin spécialisé en vaccinologie, en médecine des voyages et en léprologie. Formateur en vaccinologie et médecine des voyages pour la SMV.
- Membre de la Société de Médecine des Voyages (2006) et secrétaire général de la SMV (2015).

Liens d'intérêt

- Participation à divers EPU organisés par des associations de Médecins, Pharmaciens et/ou l’industrie pharmaceutique ; rémunération à la prestation. Activité uniquement pédagogique, en toute liberté avec garanties d'indépendance, impartialité et déontologie.
- Aucun investissement financier personnel ou familial dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Déclaration mise à jour le 14 novembre 2016.

En Norvège, les autorités sanitaires ont introduit dans le calendrier vaccinal du nourrisson, en octobre 2014, le vaccin contre le rotavirus. Ce vaccin est administré selon un schéma en deux doses, la première à 6 semaines et la seconde à 12 semaines.

Les autorités ont aussi fixé des âges limites absolus, 12 semaines pour la première dose et 16 semaines pour la seconde, avec un intervalle obligatoire d'au moins 4 semaines entre les 2 doses.

L'institut de santé publique norvégien a publié les résultats d'une enquête pour vérifier la couverture vaccinale obtenue un an après la mise en place de cette stratégie vaccinale et a évalué l'adhésion au schéma vaccinal recommandé.

Un an après la mise à jour du calendrier vaccinal, 89 % des enfants concernés ont reçu au moins une dose de vaccin.

La vaccination complète à deux doses a été réalisée chez 82 % des nourrissons concernés et dans l'intervalle de temps préconisé dans 98 % des cas, strictement selon le calendrier recommandé pour 90 % d'entre eux.

Aucune augmentation de l'incidence des invaginations intestinales n'avait été détectée au moment de la publication des résultats de l'étude.

En France, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a recommandé la vaccination de tous les nourrissons contre les gastroentérites aiguës à rotavirus en France dans un avis daté du 29 novembre 2013 et publié le 14 février 2014. Cependant, cette recommandation vaccinale a finalement été stoppée devant l'incapacité à mettre en place une organisation capable de prendre en charge l'éventuelle survenue d'effets indésirables, même si ceux-ci sont exceptionnels.

Référence : Valcarcel Salamanca B et al. Uptake and timeliness of rotavirus vaccination in Norway: The first year post-introduction. Vaccine. 2016;34:4684-9


Maladie : Rotavirus

Vaccins : ROTARIX RotaTeq

Référence principale :