Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Fin de l'épidémie de grippe saisonnière 2016-2017

Publié le 22 fév. 2017 à 23h08

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 18 novembre 2019.

Santé publique France rapporte une diminution très forte de l'ensemble des indicateurs durant la semaine 7 (du 13 au 19 février 2017), avec 102 consultations pour syndrome grippal pour 100.000 habitants. La majorité des régions sont en phase post-épidémique.

Cette épidémie a pour particularité, outre le fait d'avoir commencé plus tôt que les années précédentes, d'être due presque exclusivement (98 %) à des virus grippaux appartenant au sous-type A(H3N2). 

Cette saison a été meurtrière pour les personnes âgées, la grippe expliquant pour une part probablement importante l'excès de mortalité toutes causes, qui a été estimé à 19 400 décès depuis le début de l'épidémie. Cette surmortalité est encore plus élevée que durant la saison 2014-2015, déjà considérée comme très élevée.

Parmi les 10 000 collectivités de personnes âgées recensées en France, 1 790 foyers d'infections respiratoires aiguës ont été signalés à Santé publique France, soit nettement plus que durant les saisons précédentes.

L'efficacité globale du vaccin contre la grippe a été évaluée cette année à 40 % environ.

Source : Santé publique France.


Maladie : Grippe saisonnière

Vaccins : FLUENZ TETRA IMMUGRIP INFLUVAC VAXIGRIP

Référence principale :