Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Devant le risque d'épidémie de fièvre jaune, les brésiliens se précipitent dans les centres de vaccination Médecine des voyages

Publié le 14 jan. 2018 à 14h13

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages ( depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

Au Brésil, les cas de fièvre jaune humains et chez les primates non humains dans l'État de São Paulo ont fait leur apparition début septembre 2017. D'après certains média, au moins 30 décès dus à la fièvre jaune seraient survenus depuis le mois de décembre. L'inquiétude suscitée par le risque d'épidémie urbaine de fièvre jaune à São Paulo et Rio de Janeiro a déjà été rapportée dans une nouvelle précédente.

Le ministère de la santé du Brésil a annoncé le lancement début février d'une campagne de vaccination contre la fièvre jaune d'environ vingt millions de personnes (soit 10 % de la population) à partir du mois prochain. Trois États sont concernés : Rio de Janeiro, Sao Paulo et Bahia. Des doses fractionnées (un cinquième de la dose habituelle) seront utilisées pour éviter le risque de pénurie.

Dès aujourd'hui, la population se rue dans les centres de vaccination. Dans certains quartiers de São Paulo, les files d'attente apparaissent dès le petit matin devant les centres de vaccination.

Source de la photo : TVA Nouvelles.

Force est de reconnaître que l'adhésion à la vaccination peut être différente selon le pays ou le contexte...

Sources : RFI ; VOA ; TVA Nouvelles.


Maladie : Fièvre jaune

Vaccin : STAMARIL

Référence principale :