Foyer de méningite à méningocoque C au Brésil Médecine des voyages

Publié le 17 oct. 2022 à 20h58

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au mois de septembre 2022, les responsables de la santé au Brésil ont signalé la confirmation d'un foyer de méningite à méningocoque de sérogroupe C dans l'État de São Paulo : 5 cas ont été signalés. En outre la ville de São Paulo a confirmé le 27 septembre le décès d'une habitante de 42 ans de la Zone Est de méningite à méningocoque C. La femme vivait dans le quartier de Vila Formosa dans la zone où ont été signalés les 5 autres cas.

Le méningocoque est la cause la plus fréquente de méningite bactérienne au Brésil considérée comme une maladie endémique, plus fréquente en automne et en hiver alors que les méningites virales sont plus fréquentes au printemps et en été. Les cas sont attendus tout au long de l'année, avec des flambées et des épidémies occasionnelles.

Selon les données du ministère de la Santé la couverture vaccinale contre la méningite à méningocoque C est actuellement de 42,5 % dans la capitale de São Paulo et 52 % dans tout le territoire.

Source : Outbreak News Today.