Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Prévention des infections respiratoires aigües : vaccination et mesures barrières

Publié le 6 nov. 2015 à 21h05

Biographie

- Qualité : Docteur en médecine, biologiste médical (DES biologie 1992).
- Activité principale : biologiste médical, médecin de centre international de vaccinations
- Spécialités médicales : microbiologie, virologie, vaccinologie.

Liens d'intérêt

- Membre de commissions et comités :
Commission des maladies infectieuses et des maladies émergentes (Haut Conseil de la santé publique, 2017- en cours)
Comité technique de vaccinations (Haut Conseil de la santé publique, 2007-2017)
Groupe vaccins (ANSM, 2016-en cours)
- Liens avec l'industrie :
DPI consultable sur le site HCSP : https://www.hcsp.fr/explore.cgi/Personne?clef=2329 Rémunérations directes par l’industrie : non.
A titre familial : aucun lien.

Les mesures barrières : moyens de prévention efficaces contre les infections respiratoires aiguës.

Les mesures barrière concernent l'utilisation de masques et appareils de protection respiratoire, l'hygiène des mains, en milieu communautaire ou en milieu de soins.

Le Haut Conseil de la santé publique vient d'actualiser les recommandations relatives à l'utilisation des mesures barrières en prévention des infections respiratoires aigües et des infections respiratoires nosocomiales.

Cela concerne les épidémies de grippe saisonnière, mais également les autres infections respiratoires épidémiques saisonnières (dues à des rhinovirus, des adénovirus, des métapneumovirus ou d'autres virus).Tous ces virus présentent un tropisme respiratoire et se transmettent par voie aérienne à partir des gouttelettes de sécrétions respiratoires ou d'aérosols lors des éternuements.

Les mesures de prévention disponibles : vaccination, antiviraux et moyens non spécifiques.

La vaccination représente le moyen le plus efficace de prévention de la grippe ; elle est recommandée chaque année pour les personnes à risque de complications. Cependant, l'efficacité du vaccin peut être modifiée en fonction de l'adéquation entre la souche vaccinale et le virus grippal responsable de l'épidémie. Depuis plusieurs années, il est observé une baisse de la couverture vaccinale contre la grippe : de 60 % en 2009-2010 à 47 % en 2014-2015.

L'utilisation des antiviraux tels que les inhibiteurs de la neuraminidase est recommandée uniquement vis-à-vis de la grippe. Actuellement, seul l'oseltamivir est commercialisé en France. Cependant pour la majorité des agents infectieux, aucun vaccin ou médicament anti-viral n'est disponible.

Port du masque chirurgical recommandé pour les malades, leur entourage, les soignants et les visiteurs.

L'utilisation de masque chirurgical est à privilégier en population générale chez les personnes malades durant la période de contagiosité, mais également chez les personnes de l'entourage immédiat de la personne malade. En milieu de soins (établissements de santé, établissements médico-sociaux, cabinets médicaux), le port du masque chirurgical est recommandé à tous les soignants et visiteurs se rendant dans la chambre d'un patient présentant une infection respiratoire saisonnière ou dans la salle de consultation.

L'utilisation d'appareils de protection respiratoires type masques FFP2 est à proposer dans le cadre d'exposition professionnelle, à des personnes directement exposées à un risque élevé.

L'hygiène des mains est une mesure qui doit être systématiquement associée.

Le lavage fréquent des mains à l'eau et au savon (après mouchage, éternuement, avant chaque repas, après passage aux toilettes) est recommandé en population générale. La friction avec un soluté hydro-alcoolique peut être proposée en cas d'indisponibilité d'un point d'eau. En milieu de soins, la méthode de référence est la friction hydro-alcoolique des mains. Il faut rappeler que celle-ci doit être réalisée avant et après chaque soin. Le lavage des mains à l'eau et au savon doux est indiqué en cas de souillure des mains par des produits biologiques.

Au total, les mesures présentées par le présent avis ne modifient pas les recommandations éditées précédemment. Il faut insister sur la nécessité de sensibiliser régulièrement le public sur les règles d'hygiène de base par des campagnes d'information. Ces mesures doivent faire l'objet d'une large diffusion auprès des professionnels de santé, mais également en secteur de soins et en collectivité (entreprises, écoles).

Source : Haut Conseil de la santé publique.


Maladie : Grippe saisonnière

Vaccins : AGRIPPAL FLUARIX IMMUGRIP INFLUVAC VAXIGRIP

Référence principale :