Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Vaccination préventive contre la maladie à virus Ebola pour certains professionnels de santé

Publié le 1 sept. 2019 à 20h53

Biographie

- Médecin responsable du centre de vaccinations internationales et du centre antirabique de Strasbourg.
- Médecin spécialisé en vaccinologie, en médecine des voyages et en léprologie. Formateur en vaccinologie et médecine des voyages pour la SMV.
- Membre de la Société de Médecine des Voyages (2006) et secrétaire général de la SMV (2015).

Liens d'intérêt

- Participation à divers EPU organisés par des associations de Médecins, Pharmaciens et/ou l’industrie pharmaceutique ; rémunération à la prestation. Activité uniquement pédagogique, en toute liberté avec garanties d'indépendance, impartialité et déontologie.
- Aucun investissement financier personnel ou familial dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Déclaration mise à jour le 14 novembre 2016.

A) Le contexte

A ce jour, aucun vaccin contre la maladie à virus Ebola (MVE) ne dispose d'une autorisation de mise sur le marché (AMM). 

La maladie à virus Ebola met gravement en jeu le pronostic vital et l'administration d'un vaccin expérimental dans un but préventif peut se justifier, notamment pour des personnes à fort risque d'exposition.

Parmi une dizaine de candidats vaccins, le vaccin rVSV-ZEBOV a été administré à environ 16 000 personnes au cours d'une quinzaine d'études cliniques. Une étude de phase III a pu montrer son efficacité clinique au cours de l'épidémie de 2015 en Guinée due à la souche Zaïre.

L'arrêté du 30 août 2018, pris en application de l'article L3131-1 du code de la santé publique, autorise l'utilisation d'un vaccin pour les professionnels se rendant dans une zone épidémique et les professionnels des établissements de santé susceptibles de prendre en charge un cas de maladie à virus Ebola en France, actuellement responsable d'une épidémie en République Démocratique du Congo. 

L'arrêté du 02 août 2019 porte modification de l'arrêté du 30 août 2018, autorisant l'utilisation du vaccin pour les professionnels se rendant dans une zone épidémique et les professionnels des établissements de santé susceptibles de prendre en charge un cas de maladie à virus Ebola en France.

B) Le vaccin

Le  vaccin rVSV-ZEBOV est un vaccin vivant atténué recombinant. Il est constitué du virus de la stomatite vésiculaire (VSV), dans lequel le gène codant la glycoprotéine (GP) d'enveloppe a été enlevé et remplacé par le gène codant la glycoprotéine d'enveloppe de la souche de virus Ebola ZEBOV (virus Ebola souche Zaïre).

Le VSV a été choisi comme vecteur pour le vaccin Ebola car, si la séroprévalence des anticorps anti-VSV est faible, voire nulle, dans la population humaine, l'inoculation de ce vecteur viral sous forme non modifiée peut induire rapidement des anticorps neutralisants anti-vecteur après une seule injection. Cela rend son utilisation ultérieure impossible.

Présentation du vaccin

Le vaccin rVSV-ZEBOV est disponible sous forme d'ampoule injectable de 1 ml, conditionné en dose unique ou par 10.

Composition

Une dose de 1 ml de rVSV-ZEBOV contient :

  • 2*107 pfu/ml de rVSV-ZEBOV (produits sur cellules Vero) ;
  • excipients : sérum-albumine humaine recombinante (2,5 mg/ml) ; trométhamine(TRIS, 10 mM) ;
  • ces deux excipients rentrent dans la composition de nombreux autres vaccins (Encepur, Nimenrix, Hexyon, M-M-RVAXPRO…).

Schéma d'administration

Le schéma de vaccination comporte une administration unique de 1 ml par voie Intra musculaire (IM). 

La vaccination repose sur le volontariat. Une fois l'information sur le vaccin transmise à la personne à vacciner, le vaccinateur recueillera le consentement de cette dernière à l'aide d'un formulaire de consentement à la vaccination.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les personnes à prendre en considération pour la vaccination et recevoir une dose de vaccin sont les suivantes : 

  • les contacts et les contacts de contacts des cas confirmés de patients atteints de maladie à virus Ebola ; 
  • les agents de santé et les agents de première ligne locaux et internationaux, dans les zones touchées ; 
  • et les agents de santé et de première ligne dans les zones où il existe un risque d'expansion de la flambée épidémique.

C) Mise en œuvre de la vaccination

Les injections sont pratiquées dans un seul établissement de santé d'Ile-de-France et les demandes sont centralisées par la Direction Générale de la Santé (DGS).

Pour bénéficier de cette vaccination, il est nécessaire d'indiquer le nombre de personnes susceptibles d'être intéressées ainsi que les dates envisagées au Dr Bruno VION (Bureau des risques infectieux émergents et des vigilances [VSS1], Sous-direction veille et sécurité sanitaires) :

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a publié un protocole d'utilisation du vaccin rVSV-ZEBOV, qui inclut une fiche technique sur la pharmacovigilance renforcée de cette vaccination avec le carnet de vaccination électronique de MesVaccins.net. L'ANSM a également publié une note d'information sur la vaccination anti-Ebola.

Sources : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé ; Société de Médecine des voyages ; MesVaccins.net ; Direction Générale de la Santé.


Maladie : Ebola

Vaccin : Ervebo

Référence principale :