Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Nouvel avis : vaccination contre la grippe des personnes obèses et vaccination des femmes enceintes dès le premier trimestre

Publié le 10 avr. 2012 à 17h43

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.
- Médecin biologiste en poste à la Direction centrale du service de santé des armées.
- Membre de droit (sans droit de vote) de la Commission technique des vaccinations de la HAS, représentant du Service de santé des armées.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 10 décembre 2018.

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) vient de publier un "avis relatif à l'actualisation de la vaccination contre la grippe saisonnière dans certaines populations (femmes enceintes et personnes obèses)". Cet avis est repris dans le calendrier vaccinal 2012, qui vient d'être publié dans le Bulletin épidémiologique hebdomandaire (BEH), la revue de l'institut de veille sanitaire. MesVaccins.net publiera bientôt un résumé des principales nouveautés de ce calendrier.

1. Vaccination des femmes enceintes dès le premier trimestre

Lorsqu'une femme enceinte est atteinte par la grippe, le risque de survenue de complications pulmonaires ou cardiovasculaires est augmenté, surtout à partir du 2ème et du 3ème trimestre de la grossesse. En raison de ces complications, les femmes enceintes victimes de la grippe sont plus souvent hospitalisées que les autres personnes souffrant de cette infection virale.

De plus, de nombreuses études épidémiologiques ont mis en évidence le fardeau particulier de la grippe chez l'enfant, et en particulier chez les jeunes nourrissons, en matière de risque d'hospitalisation, de formes graves et de décès. Le risque d'hospitalisation des nourrissons âgés de moins de 6 mois est deux fois plus élevé que celui des nourrissons âgés de 6 à 12 mois et, globalement, le risque d'hospitalisation des nourrissons âgés de moins d'un an est équivalent à celui des adultes à risque. Une étude réalisée chez des enfants a montré que le risque de mourir de la grippe est maximal chez le nourrisson âgé de moins de 6 mois.

D'autres données ont été prises en compte par le HCSP pour la rédaction de cet avis, notamment l'efficacité de la réponse immunitaire après vaccination contre la grippe de la femme enceinte, cette réponse étant comparable à celle obtenue chez la femme non enceinte. Il a été montré que la vaccination antigrippale entraîne une réduction des épisodes pulmonaires fébriles. De plus, des études ont montré que les anticorps antigrippaux maternels traversent le placenta, conférant une protection aux nouveau-nés et aux nourrissons (ceux-ci ne ne peuvent pas être vaccinés avant l'âge de 6 mois). Ainsi, la vaccination contre la grippe de la femme enceinte protège à la fois la future maman et son bébé.

C'est pourquoi il est recommandé de vacciner les femmes enceintes contre la grippe dès le début de la saison grippale, et cela quel que soit le trimestre de la grossesse.

2. Vaccination des personnes obèses

Les personnes obèses, en particulier celles présentant un indice de masse corporelle (IMC) ≥ 40 kg/m2 (obésité dite “morbide”), sont à risque supérieur de forme grave et de décès en cas de grippe. Il a également été montré que ces personnes présentent un risque plus élevé, par rapport aux personnes qui ne sont pas obèses, d'hospitalisation en service de réanimation et de recours prolongé à la ventilation mécanique.

C'est pourquoi il est recommandé de vacciner les personnes obèses dont l'IMC est supérieur ou égal à 40 kg/m2.

Les lecteurs intéressés pourront obtenir plus d'informations sur ces nouvelles recommandations en lisant le rapport du groupe de travail du Comité technique des vaccinations. Ces nouvelles recommandations sont prises en compte par le système d'aide à la décision vaccinale de MesVaccins.net.

Source : Haut Conseil de la santé publique.


Maladie : Grippe saisonnière

Vaccins : AGRIPPAL FLUARIX IMMUGRIP INFLUVAC MUTAGRIP PREVIGRIP TETAGRIP VAXIGRIP

Référence principale :