Vaccination contre la grippe et grossesse : les bénéfices l’emportent sur les risques

Publié le 15 oct. 2012 à 08h37

Biographie

MD, PhD, ancien directeur scientifique de l’Institut de recherche biomédicale des armées (IRBA), Brétigny sur Orge, France.

Habilitation à diriger les recherches.

Enseignant à l’Ecole du Val-de-Grâce, à l’université d’Aix-Marseille, à l’Institut de formation en soins infirmiers Saint Joseph, Marseille.

Expert auprès de Santé publique France, de la Haute autorité de santé (HAS) et du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC).

Membre du Comité de protection des personnes (CPP) Sud-Ouest et Outre-mer II.

Liens d'intérêt

Absence de lien avec l’industrie pharmaceutique.

Aucune participation à des études cliniques de médicaments ou vaccins.

Déclaration établie le 2 janvier 2012, mise à jour le 21 septembre 2021.

Jusqu'en 2009, la vaccination contre la grippe n'était recommandée en France que pour les femmes enceintes présentant par ailleurs un risque associé justifiant lui même une recommandation. L'absence de recommandation en France  de vacciner les femmes enceintes, sans autre facteur de risque  était justifié par le manque de données de pharmacovigilance. Or les premières données de morbidité et de décès lies au virus grippal pandémique A(H1N1) pdm09 relevées aux Etats Unis et au Mexique mettaient en évidence que la plupart des formes graves et des décès survenait chez les sujets de moins de 60 ans, les femmes enceintes constituant un groupe particulièrement à risque. Cette épidémiologie différente de celle de la grippe saisonnière a conduit les autorités à recommander le vaccin pandémique grippal au cours de la  grossesse. Cette recommandation a été cependant peu suivie, en raison d'un climat de défiance aux origines multiples (Blondel B, Mahjoub N, Drewniak N, Launay O, Goffinet F. Failure of the vaccination campaign against A(H1N1) influenza in pregnant women in France: results from a national survey. Vaccine. 2012 Aug 17;30(38):5661-5. Epub 2012 Jul 7).

Par ailleurs, les données de pharmacovigilance avec la bonne tolérance du vaccin grippal pandémique observées au cours de la campagne de vaccination de la grippe pandémique ont contribué en France, à élargir en 2011, la recommandation de vaccination vis à vis de la grippe saisonnière aux femmes enceintes. Cependant dans les pays où la vaccination des femmes enceintes est recommandée depuis longtemps, comme les Etats-Unis, la couverture vaccinale n'est pas optimale. La crainte d'un manque d'efficacité et d'effets indésirables assez mal identifiés est souvent invoquée. De nombreuses études ont été menées sur les interactions de la vaccination avec la grossesse, soit de façon ponctuelle, soit dans le cadre de programmes de surveillance que plusieurs pays ont mis sur pied.  A ce jour, elles ne font pas ressortir de risque associé à l'administration de vaccin grippal inactivé non adjuvé durant la grossesse, que ce soit pour la femme enceinte, le fœtus ou le nouveau-né, qu'il s'agisse de vaccin monovalent tel que le vaccin anti-A(H1N1) de 2009 ou des vaccins trivalents saisonniers, et cela quel que soit le stade de la grossesse. A l'inverse, alors que la grippe peut évoluer vers des formes sévères  ou se compliquer plus fréquemment pour ces groupes à risque, la vaccination des femmes enceintes confère une protection efficace chez la mère mais aussi chez son nouveau-né jusqu'au 6ème mois après la naissance (Hisano M, Yamaguchi K. Usefulness of influenza vaccination during pregnancy to mothers and young infants. Expert Rev Vaccines. 2012 Aug;11(8):903-5).

Allant plus loin, des études se sont intéressées aux effets de vaccins qui ne sont pas recommandés et qui sont même contre-indiqués en cas de grossesse, mais qui ont pu être utilisés par erreur ou méconnaissance. C'est le cas des vaccins contenant du virus atténué (vaccins vivants) ou un adjuvant. Ces études ne font pas apparaitre non plus d'effets indésirables que l'on puisse avec certitude imputer au vaccin (Heikkinen T, Young J, van Beek E, Franke H, Verstraeten T, Weil JG, Della Cioppa G. Safety of MF59-adjuvanted A/H1N1 influenza vaccine in pregnancy: a comparative cohort study. Am J Obstet Gynecol. 2012 Sep; 207(3):177.e1-8 ; Moro PL, Tepper NK, Grohskopf LA, Vellozzi C, Broder K. Safety of seasonal influenza and influenza A (H1N1) 2009 monovalent vaccines in pregnancy. Expert Rev Vaccines. 2012 Aug;11(8):911-21). Cependant, les effectifs analysés restent faibles et les contre-indications doivent continuer de s'appliquer.

En France, la vaccination des femmes enceintes contre la grippe saisonnière est à présent recommandée, avec un vaccin inactivé sans adjuvant, quel que soit le trimestre de la grossesse. Aucun des vaccins grippaux commercialisés en France durant la saison 2012-2013 ne contient un adjuvant. L'association entre vaccins contre la grippe pandémique A(H1N1)pdm09 et risque de narcolepsie, qui vient de faire l'objet d'une mise au point sur MesVaccins.net, ne concerne pas les vaccins grippaux saisonniers actuellement utilisés. Au vu des données disponibles, alors que la saison de la grippe a commencé, cette vaccination doit donc être encouragée.