Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Circulation de la souche vaccinale orale de poliovirus : recommandations temporaires de l’Organisation mondiale de la santé

Publié le 3 déc. 2015 à 14h46

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En novembre 2015, cinq pays sont touchés par des flambées de paralysies flasques liées aux poliovirus circulants dérivés des souches vaccinales (PVDVc) avec des cas détectés dans les six mois précédents : en Guinée (dus au PVDVc2), au Laos (VDPVc1), à Madagascar (VDPVc1), au Nigeria (VDPVc1) et en Ukraine (VDPVc1).

Les poliovirus circulants dérivés des souches vaccinales (PVDVc), comme les poliovirus sauvages (PVS), ont le potentiel de provoquer une paralysie chez les individus non vaccinés ou partiellement vaccinés.

Les poliovirus circulants dérivés des souches vaccinales (PVDVc) peuvent survenir dans les populations qui sont insuffisamment vaccinées et où l'assainissement et l'hygiène personnelle sont insuffisants.

Les recommandations temporaires pour prévenir la propagation internationale de la poliomyélite (en vigueur depuis mai 2014) ont été élargies pour inclure des stratégies pour prévenir la propagation internationale des paralysies flasques liées aux poliovirus circulants dérivés des souches vaccinales (PVDVc).

Le 27 novembre 2015, des recommandations ont été émises pour la vaccination contre la poliomyélite pour les voyageurs vers des pays où des paralysies flasques a été détectées au cours des six mois précédents : Guinée, Laos, Madagascar, le Nigeria et l'Ukraine.

Les poliovirus circulants dérivés des souches vaccinales (PVDVc) peuvent être transmis par la voie fécale-orale, soit par l'exposition à l'eau contaminée par des matières fécales humaines infectées, ou de personne à personne.

Il est donc conseillé de respecter strictement les règles d'hygiène alimentaire :

  • Se laver fréquemment les mains à l'eau et au savon, en particulier avant toute prise alimentaire ;
  • Éviter l'usage des serviettes collectives ;
  • Ne manger que des aliments cuits ;
  • Peler soigneusement, à défaut cuire ou désinfecter les fruits et légumes ;
  • Ne boire que de l'eau minérale en bouteille capsulée ou de l'eau traitée (par chloration, par Troclosène sodique ou par ébullition) ;
  • Ne pas consommer de glaçons, de crèmes glacées ou sorbets en vente publique.

Il est fortement recommandé d'être à jour du vaccin contre la poliomyélite et de recevoir une dose supplémentaire du vaccin si le dernier rappel date de plus de 10 ans.

Source : Travel Health Pro.


Maladie : Poliomyélite

Vaccins : BOOSTRIXTETRA HEXYON IMOVAX POLIO Infanrix hexa INFANRIXQUINTA INFANRIXTETRA PENTAVAC REPEVAX REVAXIS TETRAVAC-ACELLULAIRE

Référence principale :