Ce vaccin a été commercialisé en dehors de l'union européenne, il n'est plus disponible depuis 2014

Description

Vaccin pentavalent pédiatrique contre la diphtérie (dose entière), le tétanos, la coqueluche (entier inactivé), l'hépatite B et Haemophilus influenzae type b (Hib)

Classe

Inerte
- Entier inactivé
- Anatoxine
- Polyosidique conjugué
- Protéine recombinante

Forme et présentation

Tritanrix HepB, suspension injectable.

Vaccin diphtérique, tétanique, coquelucheux (germes entiers), de l'hépatite B (ADNr), adsorbé.

Suspension injectable.

Suspension blanche opalescente.

0,5 ml de suspension dans flacon (verre type 1) avec bouchon-piston (caoutchouc butyle) - boite de 1.

Composition

1 dose (0,5 ml) contient :

  • Anatoxine diphtérique 1                                    au moins 30 UI
  • Anatoxine tétanique                                       au moins 60 UI
  • Bordetelle pertussis (inactivée)2                       au moins 4 UI
  • Antigène de surface de l'hépatite B2 3            10 microgrammes

1 Adsorbé sur oxyd d'aluminium hydraté            Total : 0,26 milligrammes d'AI 3+

2 Adsorbé sur phosphate d'aluminium               Total : 0,37 milligrammes d'AI 3+

3 Produit sur cellules de levure (Saccharomyces cerevisiae) par la technique de l'ADN recombinant.

Liste des excipients :

  • Thiomersal
  • Chlorure de sodium
  • Eau pour préparations injectables

Indications

Tritanrix HepB est indiqué pour l'immunisation active contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et l'hépatite B des nourrissons à partir de 6 semaines (voir rubrique "Posologie").

Posologie

Ce vaccin peut être administré en 3 doses à 6, 10 et 14 semaines.

La dose recommandée est de 0,5 ml.

Primo-vaccination :

Le schéma de primo-vaccination comporte trois injections au cours des six premiers mois de vie. Si le vaccin contre l'hépatite B n'est pas administré à la naissance, le vaccin combiné peut être administré dès l'âge de 8 semaines. Là où l'endémicité d’hépatite B est élevée, l’utilisation d’un vaccin contre l’hépatite B à la naissance reste recommandée. Dans ces cas, la vaccination avec le vaccin combiné doit commencer à l'âge de 6 semaines.

Trois doses de vaccins doivent être administrées à intervalle d'au moins 4 semaines.

Lorsque Tritanrix HepB est administré selon le schéma 6-10-14 semaines, il est recommandé d’administrer une dose de vaccin contre l’hépatite B à la naissance pour améliorer la protection.

Dans le cas d'enfants nés de mères infectées par le virus de l'hépatite B, il est recommandé de ne pas modifier les mesures immuno-prophylactiques contre l'hépatite B. Ceci peut nécessiter une administration séparée des vaccins contre l'hépatite B et DTCe ainsi que l'administration d'immunoglobulines spécifiques contre le virus de l'hépatite B à la naissance.

Rappel :

Une dose de rappel avec Tritanrix Hep B provoquera une augmentation de la réactogénicité comme cela est attendu avec un rappel durant la seconde année de vie. En conséquence, le rappel doit suivre les recommandations nationales.

L'administration d'une dose de rappel avec un vaccin trivalent DTC est recommandée.avant la fin de la deuxième année de vie. Afin d'assurer une protection à long terme contre le virus de l’hépatite B, une dose de rappel du vaccin contre l'hépatite B pourrait aussi être administrée après la première année. Toutefois, la nécessité de cette injection n'est pas actuellement établie.

Mode d'administration

Tritanrix HepB doit être administré par injection intramusculaire profonde, de préférence dans la face antéro-latérale de la cuisse.

Chez les sujets souffrant de thrombocytopénie ou de troubles de la coagulation il est recommandé d’administrer le vaccin par voie sous-cutanée (voir rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

Contre-indications

Hypersensibilité à l’une des substances actives ou à l’un des excipients.

Hypersensibilité suite à une précédente administration d’un vaccin diphtérique, tétanique, coquelucheux ou de l’hépatite B.

Il est conseillé de reporter l'administration de Tritanrix HepB chez les sujets souffrant d' une infection fébrile sévère.

Tritanrix HepB est contre-indiqué chez l'enfant ayant souffert d'une encéphalopathie d'étiologie inconnue, survenue dans les 7 jours suivants une précédente vaccination contre la coqueluche. Dans ce cas, la vaccination peut être poursuivie avec un vaccin DT et un vaccin contre l'hépatite B.

Mises en garde et précautions d'emploi

La vaccination doit être précédée d’une recherche des antécédents médicaux (notamment pour les vaccinations antérieures et les événements indésirables ayant pu survenir) et d’un examen clinique.

Comme avec tous les vaccins injectables, il est recommandé de toujours disposer d’un traitement médical approprié dans le cas où surviendrait une réaction anaphylactique suivant l’administration du vaccin. Pour cette raison, il est conseillé de garder le sujet sous surveillance médicale pendant 30 minutes après la vaccination.

Si l'une des réactions décrites ci-dessous apparaît après l’administration de Tritanrix HepB, la décision d'administrer les doses suivantes du vaccin contenant la valence coquelucheuse doit être soigneusement évaluée :

  • Fièvre ≥ 40°C dans les 48 heures, sans autre cause identifiable.
  • Collapsus ou état ressemblant à un état de choc (épisode d’hypotonie-hyporéactivité) dans les 48 heures.
  • Cris persistants, durant plus de 3 heures, survenant dans les 48 heures.
  • Convulsions, avec ou sans fièvre, se produisant dans les 3 jours.

Dans certaines circonstances, telles qu'une incidence élevée de coqueluche, le bénéfice potentiel de la vaccination peut l'emporter sur les risques éventuels.

Comme pour toute vaccination, le rapport bénéfice risque de réaliser une vaccination par Tritanrix HepB ou de la reporter, chez un nourrisson ou un enfant souffrant d'une maladie neurologique sévère qu'elle soit nouvelle ou évolutive doit être évalué avec attention.

Des antécédents de convulsions fébriles, des antécédents familiaux de convulsions, de syndrome de mort subite du nourrisson ou d’effet indésirable survenus après vaccination avec Tritanrix HepB ne constituent pas des contre-indications.

Une infection par le VIH n'est pas considérée comme une contre-indication à la vaccination contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et l'hépatite B. La réponse immunitaire peut être diminuée chez les enfants immunodéprimés comme par exemple les enfants traités par immunosuppresseurs.

Tritanrix HepB doit être administré avec précaution chez les sujets souffrant de thrombocytopénie ou d'un trouble de la coagulation dans la mesure où l’injection intramusculaire peut provoquer des saignements.

TRITANRIX HepB NE DOIT EN AUCUNE CIRCONSTANCE ETRE ADMINISTRE PAR VOIE INTRAVEINEUSE.

Le risque potentiel d'apnée avec nécessité de surveillance respiratoire pendant 48-72 h doit être soigneusement pris en compte lors de l'administration des doses de primovaccination chez les grands prématurés (nés à 28 semaines de grossesse ou moins) et particulièrement chez ceux ayant des antécédents d'immaturité respiratoire.

En raison du bénéfice élevé de la vaccination chez ces nourrissons, l'administration ne doit pas être suspendue ou reportée.

Interactions

Il est courant, au cours d'une même consultation pédiatrique, d'administrer simultanément plusieurs vaccins injectables à condition d'utiliser des sites d'injection différents.

Tritanrix HepB peut être administré simultanément en utilisant des sites d'injection séparés, ou de façon rapprochée avec d'autres vaccins pédiatriques, en accord avec le schéma de vaccination.

Au cours d'études cliniques, Tritanrix HepB a été administré simultanément avec le vaccin poliomyélitique oral ainsi qu'avec le vaccin Haemophilus influenzae type b (Hib). Dans ces études, la réponse immunitaire au vaccin poliomyélitique oral n'a pas été étudiée, cependant des études ont permis de démontrer l'absence d'interférence en cas d'administration simultanée des vaccins DTC, poliomyélitique oral et hépatite B. Dans des études cliniques, Tritanrix HepB a été utilisé pour reconstituer le vaccin lyophilisé Hib (Hiberix) ; la réponse immunitaire à l'un ou l'autre des antigènes n'est pas différente de celle obtenue lors d'une administration séparée des deux vaccins (voir "Incompatibilités").

La réponse immunitaire peut être diminuée chez les patients traités par immunosuppresseurs ou présentant un déficit immunitaire.

Grossesse

Tritanrix HepB n'étant pas destiné aux adultes, les données sur la sécurité du vaccin utilisé durant la grossesse ne sont pas disponibles.

Allaitement

Tritanrix HepB n'étant pas destiné aux adultes, les données sur la sécurité du vaccin utilisé durant l'allaitement ne sont pas disponibles.

Effets indésirables

Essais cliniques :

Au cours des études cliniques, les évènements indésirables les plus couramment rapportés ont été des réactions au site d'injection, tels que rougeur, gonflement et douleur.

Les réactions générales pouvant survenir après l'administration de Tritanrix HepB sont listées de la façon suivante:

Les fréquences sont définies comme suit :

  • Très fréquent (≥1/10)
  • Fréquent (≥1/100 et < 1/10)
  • Peu fréquent (≥1/1 000 et < 1/100)
  • Rare (≥1/10 000 et < 1/1 000)
  • Très rare (< 1/10 000)
  • Non connu (ne peut être déterminée à partir des données disponibles)

Au sein de chaque fréquence de groupe, les effets indésirables sont présentés suivant un ordre décroissant de gravité

Affections du système nerveux

  • Très fréquent : somnolence

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales 

  • Fréquent : bronchite
  • Peu fréquents : troubles respiratoires

Affections gastro-intestinales

  • Très fréquents : troubles de l’alimentation
  • Fréquents : symptômes gastro-intestinaux tels que vomissements et diarrhée

Infections et infestations

  • Fréquents : otite moyenne, pharyngite
  • Peu fréquent : pneumonie

Troubles généraux et anomalies au site d’administration

  • Très fréquents : fièvre, gonflement, douleur et rougeur

Affections du système immunitaire

  • Très rares : réactions allergiques incluant réactions anaphylactiques et anaphylactoïdes , pseudo maladie sérique.

Affections psychiatriques

  • Très fréquents : cris inhabituels, irritabilité

Lors d'une étude comparative prospective, comparant l'administration du vaccin combiné DTCe-HepB et l'administration simultanée séparée des vaccins DTCe et HepB, la fréquence de troubles tels que : douleur, érythème, oedème et fièvre a été plus élevée dans le groupe qui a reçu le vaccin combiné. Les taux relevés sont présentés ci-dessous :

Pharmacodynamie

Classe pharmaco-thérapeutique : vaccins anti-bactériens et anti-viraux combinés, code ATCJO7CA05.

Tritanrix HepB contient des anatoxines diphtériques, tétaniques, des bactéries coquelucheuses inactivées et le principal antigène de surface purifié du virus de l'hépatite B, adsorbés sur des sels d'aluminium.

Les anatoxines diphtériques et tétaniques sont obtenues à partir de toxines de cultures de Corynebacterium diphtheriae et de Clostridium tetani inactivées par le formaldehyde selon une technique courante. Le composant coquelucheux est obtenu par inactivation par la chaleur de cultures de phase I de bactéries de Bordetella pertussis.

L’antigène de surface du VHB (AgHBs) est produit par culture de cellules de levure génétiquement modifiées (Saccharomyces cerevisiae) portant le gène codant pour le principal antigène de surface du VHB. Cet AgHBs exprimé sur des cellules de levures est purifié au cours de plusieurs étapes physico-chimiques. L'AgHBs s'assemble spontanément, en l'absence de traitement chimique, en particules sphériques de 20 nm de diamètre en moyenne contenant le polypeptide AgHBs non glycosylé et en une matrice lipidique contenant principalement des phospholipides. Des tests poussés ont démontré que ces particules présentaient les propriétés caractéristiques de l'AgHBs naturel.

Quatre schémas différents ont été étudiés (6-10-14 semaines, 2-4-6 mois, 3-4-5 mois et 3-4 ½-6 mois) en fonction des calendriers de vaccination appliqués dans différents pays, avec trois doses administrées au cours des six premiers mois de la vie.

Pour chaque composant du vaccin, les réponses immunitaires suivantes ont été documentées un mois après la fin du schéma de primo-vaccination.

Pourcentage de sujet avec un titre d’anticorps ≥ à une valeur seuil, un mois après la primo-vaccination avec Tritanrix HepB :

Conservation

Durée de conservation : 3 ans.

Précautions particulières de conservation :

A conserver au réfrigérateur (entre 2 °C et 8 °C).

Ne pas congeler.

A conserver dans l' emballage extérieur d’origine à l'abri de la lumière.

Manipulation

Tritanrix HepB peut être mélangé avec le vaccin lyophilisé Hib (Hiberix).

Durant la conservation, un dépôt blanc avec un surnageant limpide peut être observé.

Avant administration, le vaccin doit être soigneusement agité pour obtenir une suspension blanche opalescente homogène et inspecté visuellement pour détecter la présence de toute particule étrangère éventuelle et/ou toute altération de l'aspect physique. En cas de non conformité, le vaccin ne doit pas être utilisé.

Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.