Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

L'Organisation mondiale de la santé met à jour la liste des pays à risque de poliomyélite et ses recommandations

Publié le 20 mai 2018 à 21h47

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages ( depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

Cet article est assez technique. Nous recommandons aux lecteurs intéressés de lire d'abord cet article sur la poliomyélite et sa vaccination.

1. En Afghanistan

  • Le nombre total de cas de poliovirus sauvages de type 1 (PVS1) officiellement déclarés en Afghanistan en 2018 est de sept.
  • Le cas le plus récent (selon la date d'apparition) est survenu dans le district de Ghaziabad, dans la province de Kunar, avec une paralysie survenue le 3 mars.
  • Un nouvel échantillon environnemental positif de poliovirus sauvage de type 1 a été signalé cette semaine, recueilli dans le district de Khandak, province de Kandahar, le 5 avril.
  • La campagne de vaccination de mai avec le vaccin antipoliomyélitique oral bivalent a concerné près de 10 millions d'enfants.

2. Au Pakistan

  • Un seul cas de poliovirus sauvage de type 1 a été déclaré au Pakistan en 2018. Ce cas est survenu dans le district de Duki (province du Baloutchistan) avec un début de paralysie le 8 mars.
  • Un nouvel échantillon environnemental positif pour le poliovirus sauvages de type 1 a été notifié cette semaine dans le district de Khalinidi (province de Karachi).
  • La campagne de vaccination de mai (vaccin antipoliomyélitique oral bivalent) a concerné plus de 20 millions d'enfants.

3. Au Nigéria

  • Quatre cas de poliovirus sauvages de type 1 avaient été déclarés en 2016 mais aucun nouveau cas n'a été signalé depuis.
  • Le dernier cas avait été signalé dans la zone du gouvernement local de Monguno, dans l'État de Borno, le 21 août 2016.
  • À la suite de la notification des premiers isolats de poliovirus dérivé de la souche vaccinale de type 2 (PVDVc2) en janvier et février, le programme a mené des activités de vaccination améliorées en utilisant le vaccin antipoliomyélitique inactivé (VPI) dans 13 quartiers à haut risque (population d'environ 55 000 enfants).
  • Depuis la confirmation du poliovirus dérivé de la souche vaccinale de type 2 au Nigéria, le pays a mené d'autres activités de renforcement de la surveillance de la paralysie flasque aiguë, y compris des visites de surveillance active renforcées et des prélèvements communautaires.
  • Le programme a également mené des recherches approfondies sur les vaccins contenant le type 2 (vaccin antipoliomyélitique oral trivalent (VPOt) versus le vaccin antipoliomyélitique oral de type 2 monovalent (VPOm2) dans les zones où le virus a été détecté.
  • Le Nigeria Independent Monitoring and Evaluation Project (IMEP) travaille avec ses homologues et partenaires régionaux et nationaux pour aider les autorités locales de santé publique à mener une enquête sur le terrain et une évaluation approfondie des risques, et à discuter des besoins en matière de réponse vaccinale.

4. Au niveau du Bassin du lac Tchad

  • La détection du poliovirus sauvage de type 1 et la circulation du poliovirus de type 2 dérivé du vaccin au Nigéria continuent de poser un risque pour les pays voisins du bassin du lac Tchad.
  • Les efforts d'intervention d'urgence en cas d'épidémie se poursuivent dans le bassin du lac Tchad, ainsi que des activités visant à combler les lacunes de la surveillance infranationale dans la région.
  • Ces activités comprennent des efforts pour vacciner les enfants sur les marchés, dans les camps de personnes déplacées et aux frontières internationales.

5. En Afrique centrale

  • Le nombre total de cas de poliovirus dérivé de la souche vaccinale de type 2 officiellement déclarés en République Démocratique du Congo en 2018 reste de quatre.
  • Le cas le plus récent a été signalé dans le district de Kikula, province du Haut-Katanga, le 19 février.
  • La riposte fait notamment appel au vaccin monovalent oral contre la polio de type 2 (VPOm2).
  • Les activités de surveillance et de vaccination sont renforcées dans les pays voisins.

6. Dans  la Corne de l'Afrique

En Somalie l'isolement d'un poliovirus dérivés de la souche vaccinale de type 3 (PVDVc3) a été confirmé.

Lee virus a été isolé de quatre échantillons environnementaux prélevés entre le 8 et le 22 mars dans deux sites environnementaux du district de Waberi, province de Banadir (Mogadiscio).

La détection de poliovirus dérivés de la souche vaccinale de type 3 s'ajoute à la détection précoce du poliovirus circulant dérivé du vaccin de type 2 dans la corne de l'Afrique. Le virus a été isolé à partir d'échantillons environnementaux prélevés à Mogadiscio et à Nairobi, au Kenya.

Au 8 mai 2018, aucun cas de poliovirus dérivé de la souche vaccinale de type 3 ou de type 2 n'a été isolé des cas de paralysie flasque aiguë (PFA) ou de leurs contacts en Somalie ou au Kenya.

7. Au Moyen-Orient

  • Le nombre total de cas de poliovirus dérivés de la souche vaccinale de type 2 officiellement déclarés en Syrie en 2017 reste de 74. Aucun cas n'a été signalé en 2018.
  • Le cas le plus récent (selon la date d'apparition) a été signalé dans le district de Abu kamal (Gouvernorat de Deir ez-Zor) le 21 septembre 2017.
  • La vaccination par le vaccin antipoliomyélitique inactivé (VPI) s'est poursuivie dans le gouvernorat de Raqqa en avril dans le cadre de la riposte à l'épidémie. Les enfants de 2 à 23 mois ont été vaccinés ((7 215 enfants, soit 95 % de la population à vacciner).

8. Réponse de santé publique de l'Organisation mondiale de la santé

Des activités d'intervention en cas d'épidémie sont actuellement mises en œuvre pour les deux souches de poliovirus, conformément aux directives convenues au niveau international. En Somalie, trois activités de vaccination supplémentaires à grande échelle ont été mises en œuvre dans les régions de Banadir, Lower Shabelle et Middle Shabelle. D'autres sont prévues dans d'autres zones touchées de la Corne de l'Afrique en mai. Des activités de surveillance intensifiées sont en cours pour déterminer l'origine de la circulation virale.

L'Organisation mondiale de la santé et ses partenaires continuent de soutenir les autorités locales de santé publique dans la Corne de l'Afrique en menant des enquêtes de terrain et des évaluations des risques.

9. Évaluation des risques de l'Organisation mondiale de la santé

La détection de ces poliovirus dérivés de la souche vaccinale souligne l'importance de maintenir des niveaux élevés d'immunité de la population jusqu'à ce que l'éradication mondiale de la poliomyélite soit atteinte et que tous les vaccins oraux soient retirés de l'utilisation.

De tels événements démontrent également le risque de développement de poliovirus dérivés de la souche vaccinale dans les zones ou les régions en insécurité ; les limitations des activités de vaccination peuvent entraîner des difficultés à maintenir une forte immunité de la population.

L'Organisation mondiale de la santé continuera à évaluer la situation épidémiologique et à soutenir la mise en œuvre de mesures de prévention et d'intervention en collaboration avec les gouvernements et les partenaires nationaux.

10. Catégorisation des pays à risque de poliomyélite (mai 2018)

En gras les changements par rapport à novembre 2017.

Catégorie 1 : pays infectés par des poliovirus sauvages de type 1 (PVS1) ou par des poliovirus circulants dérivés de la souche vaccinale de type 1 ou 3 (PVDVc1 ou PVDVc3), avec risque potentiel de propagation internationale

  • Afghanistan (PVS1)
  • Nigéria (PVS1)
  • Pakistan (PVS1)
  • Somalie (PVDVc3)

Catégorie 2 : pays infectés par les poliovirus dérivés de la souche vaccinale de type 2 (PVDVc2), avec risque potentiel de propagation internationale

  • République Démocratique du Congo
  • Kenya
  • Nigéria
  • Syrie
  • Somalie

Catégorie 3 : pays qui ne sont plus infectés par le poliovirus sauvage ou vaccinal, mais qui restent vulnérables à la propagation internationale et États à risque pour l'émergence et la circulation du poliovirus vaccinal.

  • Cameroun
  • Niger
  • République centrafricaine
  • Tchad

11. Avis de l'Organisation mondiale de la santé

Le 17ème Comité d'urgence du Règlement sanitaire international concernant la propagation internationale du poliovirus a recommandé que les recommandations temporaires visant à prévenir la propagation du virus soient prolongées pour une nouvelle période de trois mois.

  • Il est important que tous les pays, en particulier ceux qui ont de fréquents déplacements et contacts avec les pays et zones touchés par la poliomyélite, renforcent la surveillance de la paralysie flasque aigue afin de détecter rapidement tout cas de poliomyélite et mettent en œuvre des mesures de prévention et d'intervention.
  • Les États Membres devraient maintenir des niveaux élevés d'immunité contre le poliovirus dans leurs populations grâce à des programmes de vaccination efficaces.
  • Intensification des actions de prévention transfrontalières.
  • Tous les voyageurs qui se rendent dans les zones touchées par la poliomyélite devraient être vaccinés contre la poliomyélite. 
  • Tout pays qui exporte du poliovirus devrait assurer la vaccination de tous les voyageurs internationaux avant le départ. Plus précisément, les résidents (et les visiteurs de plus de quatre semaines) des zones infectées devraient recevoir une dose supplémentaire de vaccin antipoliomyélitique oral (VPO) ou de vaccin antipoliomyélitique inactivé (VPI) quatre semaines à 12 mois avant le voyage (cette demande s'applique aux pays des catégories 1 et 2 ; elle peut être exigée avant le départ des pays de catégorie 1). La vaccination contre la poliomyélite est inscrite sur le certificat international de vaccination.
  • Les pays touchés par la transmission du poliovirus sont soumis aux Recommandations temporaires du Règlement sanitaire international qui demandent aux États membres de signaler un cas de poliomyélite en tant que situation d'urgence nationale en matière de santé publique et d'envisager la vaccination de tous les voyageurs internationaux.

Les règles de personnalisation de l'information sur la vaccination contre la poliomyélite de MesVaccins.net ont été mises à jour.

Sources : Organisation mondiale de la santé ; European Centre for Disease Prevention and Control.


Maladie : Poliomyélite

Vaccins : BOOSTRIXTETRA HEXYON IMOVAX POLIO Infanrix hexa INFANRIXQUINTA INFANRIXTETRA PENTAVAC REPEVAX REVAXIS TETRAVAC-ACELLULAIRE VAXELIS

Référence principale :