Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Détection environnementale d’un poliovirus dérivé de la souche vaccinale au Cameroun Médecine des voyages

Publié le 8 juin 2019 à 08h42

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Cameroun, le 23 mai 2019, par l'intermédiaire du Réseau de laboratoires pour la poliomyélite, les autorités sanitaires ont notifié à l'Organisation mondiale de la santé la détection du poliovirus dérivé du vaccin de type 2 (PVDVc2) provenant d'un échantillon de l'environnement prélevé le 20 avril 2019 dans un hôpital situé au nord du pays, à la frontière avec l'État de Borno au Nigéria et avec le Tchad

Dans cette région, la couverture vaccinale par vaccin antipoliomyélitique inactivé (VPI) et vaccin antipoliomyélitique oral (VPO) était de 73% et 72% respectivement.

Le virus n'a été détecté que dans un échantillon environnemental. Aaucun cas de paralysie associé n'a été détecté jusqu'à présent.

Le séquençage génétique confirme que l'isolat est associé à l'épidémie actuelle de PVDVc2 au Nigéria voisin, qui a son origine dans l'État de Jigawa et s'est étendue à d'autres régions du pays, ainsi qu'à l'échelle internationale à la République du Niger en 2018.

Les poliovirus dérivés de vaccins sont des souches rares de poliovirus génétiquement mutées à partir de la souche contenue dans le vaccin antipoliomyélitique oral. Le vaccin antipoliomyélitique oral contient un virus vaccinal vivant atténué (affaibli). Lorsqu'un enfant est vacciné, le virus vaccinal affaibli se réplique dans l'intestin et pénètre dans le sang, déclenchant une réponse immunitaire protectrice chez l'enfant. Comme le poliovirus sauvage, l'enfant excrète le virus vaccinal pendant une période de six à huit semaines. Il est important de noter que lorsqu'il est excrété, certains virus-vaccins peuvent ne plus être identiques au virus-vaccins d'origine car ils ont été génétiquement modifiés au cours de la réplication.

Les règles de personnalisation de l'information sur la vaccination contre la poliomyélite de MesVaccins.net ont été mises à jour.

Source : Organisation mondiale de la santé.


Maladie : Poliomyélite

Vaccins : BOOSTRIXTETRA HEXYON IMOVAX POLIO Infanrix hexa INFANRIXQUINTA INFANRIXTETRA PENTAVAC REPEVAX REVAXIS TETRAVAC-ACELLULAIRE VAXELIS

Référence principale :