Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Survenue d'un cas de poliomyélite dérivé du virus vaccinal de type 2 aux Philippines : une protection vaccinale renforcée des voyageurs peut être nécessaire Médecine des voyages

Publié le 20 sept. 2019 à 18h04

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 10 décembre 2018.

Un cas de poliomyélite causée par un poliovirus de type 2 dérivé du vaccin (PVDVc2) a été signalé cette semaine dans le district de Lanao Del Sur, province de Mindanoa. Ce cas a entrainé une paralysie qui a débuté le 26 juin 2019.

Les cas de poliomyélite dérivés du vaccin peuvent survenir dans les pays qui utilisent encore le vaccin oral contre la poliomyélite. Le vaccin oral est un vaccin vivant atténué facile à administrer, qui a permis d'éliminer la poliomyélite dans de nombreuses régions du globe. Cependant, contrairement au vaccin inactivé (appelé aussi "vaccin tué") administré par voie injectable, le virus vivant atténué de la poliomyélite peut dans des cas exceptionnels muter pour redevenir virulent. C'est pourquoi le vaccin oral contre la poliomyélite a tendance à être remplacé par un vaccin inactivé dans les pays où la maladie a été éliminée. C'est notamment le cas en France, où seul le vaccin inactivé est utilisé depuis plusieurs décennies.

L'organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de renforcer la surveillance des cas de paralysie flasque aiguë (une forme de paralysie causée par le virus de la poliomyélite) afin de détecter rapidement toute nouvelle importation de virus et de faciliter une réponse rapide. L'OMS recommande également le maintien d'une couverture vaccinale  uniformément élevée dans l'ensemble du pays afin de minimiser les conséquences de l'introduction de tout nouveau virus.

Les Philippines sont maintenant classées par le Règlement sanitaire international (RSI) comme un État infecté par le PVDVc2, avec un risque potentiel de propagation internationale. 

Conseils aux voyageurs.

L'OMS recommande que tous les voyageurs se rendant dans les zones touchées par la poliomyélite soient entièrement vaccinés contre la poliomyélite. Les résidents (et les visiteurs pendant plus de 4 semaines) des zones infectées devraient recevoir une dose supplémentaire de vaccin par voie orale ou de vaccin antipoliomyélitique inactivé dans les 4 semaines à 12 mois suivant leur départ.

Ces recommandations ont été intégrées dans le système intelligent pour la vaccination de MesVaccins.net.

Source : Organisation mondiale de la santé.


Maladie : Poliomyélite

Vaccins : BOOSTRIXTETRA HEXYON IMOVAX POLIO Infanrix hexa INFANRIXQUINTA INFANRIXTETRA REPEVAX REVAXIS TETRAVAC-ACELLULAIRE VAXELIS

Référence principale :