Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Survenue d'un cas de poliomyélite chez un nourrisson en Malaisie Médecine des voyages

Publié le 10 déc. 2019 à 13h19

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

En Malaisie, le 8 décembre 2019, le ministère de la Santé a publié un communiqué de presse décrivant un garçon de trois mois avec paralysie flasque aiguë (PFA) de Sabah, district de Tuaran, sur l'île de Bornéo

Ce cas concerne un enfant de trois mois, admis en soins intensifs à l'hôpital après avoir présenté de la fièvre et une faiblesse musculaire. Il a fait l'objet de mesures d'isolement. Il est dans un état stable mais a besoin d'une assistance respiratoire.

Le 6 décembre, le cas avait été confirmé comme un poliovirus dérivé d'un vaccin de type 1 (PVDV1) par le laboratoire régional OMS de lutte contre la poliomyélite en Australie. 

Le virus semble être génétiquement lié au poliovirus détecté aux Philippines et a donc été classé comme PVDV1c, selon le communiqué de presse du ministère de la santé.

Les rapports des médias sont contradictoires concernant le statut vaccinal des enfants.

Le dernier cas de polio de type sauvage en Malaisie s'est produit en 1992. En 2000, la région du Pacifique, y compris la Malaisie, a été déclarée exempte de poliomyélite. Depuis 2010, tous les États malaisiens utilisent le vaccin antipoliomyélitique inactivé (VPI). Au 5 décembre 2019, une enquête dans l'État de Sabah a montré une couverture vaccinale contre la poliomyélite dans l'État de Sabah de 88,4 % chez les enfants âgés de deux mois à quinze ans, ce qui n'est pas optimal.

La Région européenne de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est restée indemne de poliomyélite depuis 2002. Les vaccins antipoliomyélitiques inactivés sont utilisé dans tous les pays de l'UE/EEE. Le risque de réintroduction du virus en Europe existe tant qu'il n'existe pas de groupes de population sous-vaccinés dans les pays européens et la poliomyélite n'est pas éradiquée.

Selon l'OMS, la Roumanie et deux pays voisins, la Bosnie-Herzégovine et l'Ukraine, restent à risque d'épidémie de poliomyélite. En effet, la couverture vaccinale des populations de ces pays est insuffisante pour garantir l'absence de diffusion de la poliomyélite en cas d'importation de poliovirus sauvage ou de l'émergence de PVDVc.

Source : Ministère de la santé de Malaisie ; Médias locaux ; European Centre for Disease Prevention and Control.


Maladie : Poliomyélite

Vaccins : BOOSTRIXTETRA HEXYON IMOVAX POLIO Infanrix hexa INFANRIXQUINTA INFANRIXTETRA PENTAVAC REPEVAX REVAXIS TETRAVAC-ACELLULAIRE VAXELIS

Référence principale :