Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Le Ghana affecté par le poliovirus circulant dérivé d'un vaccin de type 2 (PVDV2c) Médecine des voyages

Publié le 19 déc. 2019 à 16h26

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

Au Ghana, depuis juillet 2019, les responsables sanitaires ont été notifiés neuf cas de poliovirus circulant dérivé d'un vaccin de type 2 (PVDV2c), liés à l'épidémie de Jigawa au Nigéria.

Le risque de propagation du PVDV2c à travers l'Afrique de l'Ouest reste élevé.

Règlement sanitaire international

Le Ghana est classé par le Règlement sanitaire international (RSI) comme un État infecté par le PVDV2c, avec un risque potentiel de propagation internationale. Il fait donc l'objet de recommandations provisoires à compter de septembre 2019.

Évaluation des risques par l'Organisation mondiale de la santé (OMS)

L'OMS estime que le risque de propagation internationale et/ou d'émergence du PVDV2c en Afrique de l'Ouest, en Afrique centrale et dans la Corne de l'Afrique est élevé.

Conseils de l'OMS

L'OMS recommande un renforcement de la surveillance des cas de paralysie flasque aiguë (PFA) afin de détecter rapidement toute nouvelle importation de virus et de faciliter une réponse rapide, en particulier dans les pays qui accueillent des voyageurs se rendant dans des pays où circule des poliovirus. 

Le maintien d'une couverture vaccinale uniformément élevée au niveau des districts est nécessaire pour minimiser les conséquences de toute nouvelle introduction de virus.

L'OMS recommande que tous les voyageurs se rendant dans les zones affectées par la poliomyélite soient bien vaccinés contre la maladie.

Les résidents (et les visiteurs de plus de 4 semaines) des zones infectées devraient recevoir une dose supplémentaire de vaccin antipoliomyélitique oral (VPO) ou de vaccin antipoliomyélitique inactivé (VPI), de telle sorte qu'au moment du retour l'administration de ce rappel date de plus de 4 semaines et de moins de 12 mois.

Sources : Organisation mondiale de la santé, Médias locaux.


Maladie : Poliomyélite

Vaccins : BOOSTRIXTETRA HEXYON IMOVAX POLIO Infanrix hexa INFANRIXQUINTA INFANRIXTETRA PENTAVAC REPEVAX REVAXIS TETRAVAC-ACELLULAIRE VAXELIS

Référence principale :