Situation épidémiologique de la poliomyélite en juin 2020, dans le monde Médecine des voyages

Publié le 7 juin 2020 à 08h15

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

Les efforts mondiaux de santé publique se poursuivent pour éradiquer la poliomyélite en vaccinant chaque enfant jusqu'à ce que la transmission du virus ait cessé et que le monde soit débarrassé de la poliomyélite. 

La polio a été déclarée urgence de santé publique de portée internationale (PHEIC) par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) le 5 mai 2014 en raison des préoccupations liées à la circulation accrue et à la propagation internationale du poliovirus sauvage en 2014. 

Le comité d'urgence du Règlement sanitaire international (2005) a déclaré que le risque de propagation internationale du poliovirus reste une urgence de santé publique de portée internationale (PHEIC). 

En juin 2002, la Région européenne de l'OMS a été officiellement déclarée exempte de poliomyélite. 

Le 2 juin 2020, 32 cas de poliovirus (PVS1 et PVDVc2) ont été notifiés, dont deux étaient causés par la souche PVS1 et 30 par la souche PVDVc2. 

Situation de la poliomyélite dans le monde

Poliovirus sauvage PVS1 : 

  • 2 cas de paralysie flasque aiguë (PFA) causés par le PVS1 ont été signalés au Pakistan ;
  • Pakistan 17 échantillons environnementaux de PVS1 ont été détectés : 13 au Pakistan et quatre en AfghanistanPoliovirus circulant dérivé du vaccin (PVDVc) ; 

Poliovirus circulant dérivé du vaccin (PVDVc) :

  • aucun PVDVc1 n'a été signalé ;
  • 30 cas de paralysie flasque aiguë (PFA) causés par le PVDVc2 ont été notifiés dans neuf pays : Afghanistan (11 cas), Éthiopie (5 cas), Côte d'Ivoire (3 cas), Ghana (3 cas), Niger (3 cas), Burkina Faso (2 cas), République démocratique du Congo (1 cas), Togo (1 cas) et Pakistan (1 cas) ;9 échantillons environnementaux de PVDVc2 ont été détectés : 5 en Afghanistan et 4 en Côte d'Ivoire.

Au total, depuis le début de l'année 2020 :

Poliovirus sauvage PVS1:

  •  61 cas de Poliovirus sauvage ont été signalés dans deux pays d'endémie : Pakistan (49 cas) et Afghanistan (12 cas). 

Poliovirus circulant dérivé du vaccin (PVDVc) :

  • aucun cas de PVDVc1 n'a été signalé.
  • 133 cas de PVDVc2 ont été notifiés dans 17 pays : Pakistan (45 cas), en Éthiopie (14 cas), en Afghanistan (13 cas), au Tchad (13 cas), au Ghana (11 cas), au Togo (7 cas), en Côte d'Ivoire (7 cas), en République démocratique du Congo (5 cas), au Burkina Faso (4 cas), au Niger (4 cas), au Cameroun (3 cas), en Angola (2 cas), au Bénin (1 cas), en République centrafricaine (1 cas), au Mali (1 cas), au Nigeria (1 cas) et aux Philippines (1 cas). aucun cas de PVDVc3 n'a été signalé. 

Suite à la pandémie de Covid-19

Les orientations mondiales de l'OMS recommandent de reporter temporairement les campagnes de vaccination préventive lorsqu'il n'y a pas de flambée active d'une maladie évitable par la vaccination. 

Sur le plan opérationnel, les campagnes de vaccination contre la polio sont incompatibles avec les recommandations d'éloignement physique. Les orientations invitent les pays à donner la priorité à la vaccination systématique des enfants dans la prestation des services essentiels. C'est pourquoi l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite (IMEP) a pris la décision de retarder temporairement les campagnes de vaccination. Dans le cadre du programme de l'IMEP, les activités de surveillance se poursuivront dans la mesure du possible pour suivre l'évolution de la situation. 

Situation de la poliomyélite dans la Région européenne de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) 

La Région européenne de l'OMS est restée exempte de poliomyélite depuis 2002. 

Les vaccins inactivés contre la polio sont utilisés dans tous les pays de l'Union européenne/Espace économique européen (UE/EEE). 

Le risque de réintroduction du virus en Europe existe tant qu'il existe des groupes de population non ou sous-vaccinés dans les pays européens et que la poliomyélite n'est pas éradiquée. 

Selon l'OMS, un pays de l'UE/EEE (la Roumanie) et deux pays voisins (la Bosnie-Herzégovine et l'Ukraine) restent exposés à un risque élevé de flambée durable de poliomyélite. Selon le même rapport, 15 autres pays de l'UE/EEE sont exposés à un risque intermédiaire de flambée durable de poliomyélite, à la suite de l'importation de poliovirus sauvage ou de l'émergence de PVDVc en raison de la performance sous-optimale du programme et de la faible immunité de la population. 

La circulation continue du poliovirus sauvage de type 1 (PVS1) dans trois pays montre qu'il existe un risque permanent d'importation de la maladie dans l'UE/EEE. 

En outre, l'apparition inquiétante de foyers de poliovirus circulants dérivés de vaccins (PVDVc), qui n'apparaissent et ne circulent qu'en raison du manque d'immunité de la population contre la polio, montre le risque potentiel d'une nouvelle propagation internationale. 

Pour limiter le risque de réintroduction et de transmission durable du PVS et du PVDVc dans l'UE/EEE, il est essentiel de maintenir une couverture vaccinale élevée dans la population générale et d'augmenter le recours à la vaccination dans les poches des populations sous-immunisées. 

Sources : Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite ; European Centre for Disease Prevention and Control ; Organisation mondiale de la santé.