Premier cas de poliomyélite à poliovirus sauvage depuis janvier 2021 au Pakistan Médecine des voyages

Publié le 25 avr. 2022 à 08h20

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Pakistan, un garçon de 15 mois a présenté une poliomyélite à poliovirus sauvage de type 1 (WPV1), le premier cas de ce type depuis 15 mois. Il s'agit du troisième cas de poliomyélite sauvage à être signalé dans le monde en 2022.
Le diagnostic a été confirmé chez l'enfant originaire du district du Nord-Waziristan le 22 avril 2022 par le laboratoire national pakistanais de la polio au National Institute of Health (NIH), à Islamabad, la paralysie étant apparue le 9 avril. Le laboratoire pakistanais de la polio a également confirmé la détection d'un échantillon environnemental positif prélevé le 5 avril 2022, dans le district de Bannu de la même province. Ces deux virus sont étroitement liés l'un à l'autre.
 
Le Pakistan avait signalé un cas l'année dernière, avec une apparition le 27 janvier 2021 à Killa Abdullah, au Baloutchistan.

Le sud la province de Khyber-Pakhtunkhwa avait été identifié par le programme de lutte contre la polio comme la zone la plus à risque après la détection du poliovirus sauvage dans des échantillons environnementaux au cours du dernier trimestre de 2021. Des échantillons environnementaux positifs du poliovirus sauvage à Khyber-Pakhtunkhwa avaient été trouvés dans les divisions DI Khan et Bannu.

Source : Outbreak News Today.