Nouveaux cas de poliomyélite à Poliovirus sauvage 1 au Mozambique Médecine des voyages

Publié le 29 juil. 2022 à 23h00

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Mozambique, 3 nouveaux cas de poliomyélite à Poliovirus sauvage de type 1 (PSV1) ont été signalés cette semaine dans la province de Tete (la même province que le premier cas de PSV1 avec apparition de paralysie en mars, qui a été signalé en mai), avec apparition de paralysie en mai et juin 2022. L'un des nouveaux cas est signalé dans un district limitrophe du Zimbabwe. Cela porte à quatre le nombre total de cas dans le pays.

  • Deux des 3 nouveaux virus sont plus étroitement liés au PSV1 isolé du premier cas du Mozambique apparu en mars 2022 dans la même province, ce qui indique une circulation locale du PSV1 dans la province et probablement dans le pays. 
  • Cependant, le PSV1 trouvé dans le district de Magoé (près des frontières du Zimbabwe et de la Zambie), est un virus orphelin qui est plus étroitement lié au virus trouvé précédemment au Malawi.  

L'analyse génétique indique en outre qu'il existe clairement au moins deux chaînes de transmission qui ont évolué conjointement après l'introduction du virus dans la province de Tete au Mozambique. La distribution des PSV1 et leur lien génétique suggèrent que la transmission manquée dans les zones frontalières autour du Mozambique-Zimbabwe-Zambie ne peut être exclue.

Par ailleurs, 2 cas de poliomyélite à Poliovirus circulant dérivé d'un vaccin de type 1 (cVDPV1) ont été signalés, un dans la province de Nampula et un dans la province de Zambezia. Ces cas sont liés l'un à l'autre et font partie d'une nouvelle émergence. Le cas de Nampula a eu un début de paralysie en janvier 2020 et celui de Zambezia en mai 2022, ce qui en fait le premier cas de cVDPV1 dans le pays cette année.

Source : PolioGlobal Initiative Eradication.