Fin de l'épidémie de grippe à la Réunion

Publié le 17 oct. 2012 à 20h48

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Les consultations en médecine de ville et aux urgences sont en diminution et se situent en dessous des moyennes saisonnières ; cette baisse est associée à une diminution du nombre de virus grippaux identifiés à la Réunion, indiquant la fin de l'épidémie saisonnière de grippe. Cette épidémie d'ampleur modérée aura été marquée par une première vague en juin-juillet, puis une nouvelle recrudescence à la rentrée scolaire du mois d'août, avec une co-circulation des virus A(H3N2) et B. Ces virus continuent malgré tout de circuler à bas bruit sur l'île. Lors de la dernière série d'analyses, un virus A(H1N1)2009 a été identifié. Il s'agit du premier cas autochtone identifié à la Réunion depuis deux ans, le dernier cas datant de novembre 2010.

Depuis le début de l'année, 91 virus influenza A(H3N2), 79 virus influenza B, une co-infection A(H3N2) et B, ainsi qu'un virus A(H1N1)2009 ont été identifiés par le laboratoire de virologie du Centre Hospitalier Universitaire Félix Guyon et typés par le Centre National de Référence de la grippe de Lyon. Au total, sur 403 prélèvements réalisés, 43 % étaient positifs pour la grippe.

Source : Institut de veille sanitaire, Point épidémiologique de la CIRE Océan Indien, n° 68 du 15 octobre 2012.