Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Début de la campagne de vaccination contre la grippe

Publié le 11 oct. 2015 à 20h06

Biographie

MD, PhD, ancien directeur scientifique de l’Institut de recherche biomédicale des armées (IRBA), Brétigny sur Orge, France.

Enseignant à l’Ecole du Val-de-Grâce, à l’université d’Aix-Marseille, à l’Institut de formation en soins infirmiers Saint Joseph, Marseille.

Expert auprès de l’Institut de veille sanitaire (InVS) et de la Haute autorité de santé (HAS).

Liens d'intérêt

Absence de lien avec l’industrie pharmaceutique.

Aucune participation à des études cliniques de médicaments ou vaccins.

Déclaration établie le 2 janvier 2012, mise à jour le 11 décembre 2014.

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2015-2016 a débuté en France métropolitaine, en Guyane, Martinique et Guadeloupe, le lundi 12 octobre, et se poursuivra jusqu'au 31 janvier 2016. A ce jour, d'après l'Institut de veille sanitaire (InVS), "tous les indicateurs sont à leur niveau de base". Les syndromes grippaux justifient 1 % des consultations de SOS-Médecins. 

Des nouveautés concernant cette campagne ont été présentées dans un article précédent.

L'épidémie de la saison 2014-2015 s'est révélée intense et marquée par une particulière sévérité, essentiellement chez les personnes âgées. Cette situation est en partie liée au fait que l'une des souches de virus A(H3N2) qui a circulé était différente de celle qui avait servi à établir la composition des vaccins. Ceux-ci se sont par conséquent révélés peu protecteurs vis-à-vis de nombreux cas d'infection. L'efficacité de la stratégie vaccinale dépend certes de l'efficacité du vaccin mais également de la couverture vaccinale. Ainsi, au cours de la saison grippale 2014-2015, moins d'une personne à risque sur deux était vaccinée. Les épisodes survenus dans les collectivités de personnes âgées ont été très nombreux, ainsi que les hospitalisations. On a observé, durant la période épidémique, un excès de plus de 18 000 décès de toutes causes (la grippe pouvant avoir constitué un facteur déterminant ou aggravant pour beaucoup de ces cas – NDR), majoritairement dans la tranche d'âge de plus de 65 ans.

Pour la nouvelle saison grippale 2015-2016, l'analyse virologique des virus ayant déjà circulé indiquent une adéquation entre ces virus et ceux inclus dans la composition du vaccin grippal 2015-2016. Selon les autorités sanitaires américaines (Centers for Disease Control and Prevention), ce vaccin serait plus efficace cette année que celui de la saison précédente. 

Dans l'hémisphère Sud, l'épidémie de grippe 2015 a déjà eu lieu, et des données de surveillance sont disponibles. L'épidémie ne semble pas avoir été très sévère. Dans les régions tropicales d'Amérique, Cuba a fait exception, avec de nombreux cas d'infections respiratoires aiguës sévères dues aux virus A(H1N1)pdm09 et au virus respiratoire syncytial. Les virus responsables étaient de type B dans plusieurs pays (Afrique du Sud, Australie), de type A [A(H3N2) et A(H1N1)pdm09] dans les autres. Le vaccin utilisé dans l'hémisphère Sud contenait des souches A(H3N2) et B différentes mais très proches de celles retenues pour le vaccin de l'hémisphère Nord.

La recommandation pour la composition du vaccin pour l'hiver 2016 dans l'hémisphère Sud a été communiquée par l'OMS le 24 septembre dernier. Les souches recommandées sont A/California/7/2009 (H1N1)pdm09-like, A/Hong Kong/4801/2014 (H3N2)-like et B/Brisbane/60/2008-like. Pour les vaccins quadrivalents, il est recommandé d'ajouter une souche B/Phuket/3073/2013-like.

En Asie du Sud et du Sud-Est, l'activité grippale est actuellement modérée, à l'exception du Laos et de l'Inde où circulent majoritairement les virus A(H3N2) et A(H1N1)pdm09, respectivement (deux virus qui entrent dans la composition des vaccins disponibles en France - NDR). En semaine 40 (du 28 septembre au 4 octobre), les virus de grippe aviaire A(H5N1) et A(H7N9), apparus dans plusieurs pays d'Asie depuis quelques années, n'ont pas fait de nouveaux cas humains.

Toute personne peut savoir si la vaccination contre la grippe lui est recommandée dans sa situation personnelle, et dans ce cas selon quelles modalités et pour quelles raisons, avec l'outil d'audit vaccinal de mesVaccins.net.

Il ne faut pas oublier que le vaccin contre la grippe est le moyen le plus efficace pour réduire les risques de complications graves de la grippe, celles-ci pouvant se déclarer plusieurs semaines après l'épisode grippal initial.

Références

  • InVS (Bulletin hebdomadaire grippe du 7/10/2015) - ProMED - OMS.
  • Ministère de la santé  : Lancement de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2015-2016.

Maladie : Grippe saisonnière

Vaccins : AGRIPPAL FLUARIX FluarixTetra FLUENZ TETRA IMMUGRIP INFLUVAC VAXIGRIP

Référence principale :