Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

L’immunité contre la poliomyélite est rapidement relancée par le vaccin inactivé

Publié le 11 oct. 2016 à 21h08

Biographie

- Médecin responsable du centre de vaccinations internationales et du centre antirabique de Strasbourg.
- Médecin spécialisé en vaccinologie, en médecine des voyages et en léprologie. Formateur en vaccinologie et médecine des voyages pour la SMV.
- Membre de la Société de Médecine des Voyages (2006) et secrétaire général de la SMV (2015).

Liens d'intérêt

- Participation à divers EPU organisés par des associations de Médecins, Pharmaciens et/ou l’industrie pharmaceutique ; rémunération à la prestation. Activité uniquement pédagogique, en toute liberté avec garanties d'indépendance, impartialité et déontologie.
- Aucun investissement financier personnel ou familial dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Déclaration mise à jour le 14 novembre 2016.

Une étude a évalué la capacité du vaccin antipoliomyélitique inactivé (VPI) à renforcer rapidement l'immunité des enfants contre la poliomyélite au Pakistan.  

Le vaccin anti-poliomyélitique inactivé est l'option la plus efficace pour "rebooster" (c'est-à-dire augmenter la production d'anticorps dirigés contre les virus de la poliomyélite avec un rappel vaccinal) rapidement l'immunité des enfants vivant dans des zones à risque. C'est ce qu'indique une étude réalisée au Pakistan. Les enfants, âgés de 6 mois à 1 an, avaient tous été préalablement vaccinés par le vaccin poliomyélitique oral. Le rappel par le vaccin inactivé entraîne une réponse immunitaire sous 28 jours dans 95 à 99 % des cas.

L'étude montre qu'un protocole de rappel associant le vaccin inactivé et le vaccin oral ne permet pas d'obtenir un meilleur résultat que le vaccin inactivé seul, et que l'association de la vitamine A au vaccin oral n'améliore pas son efficacité.

Les campagnes mondiales de vaccination ont permis l'éradication presque totale de la poliomyélite de la surface du globe. Certaines zones restent toutefois à risque, comme c'est actuellement le cas dans les zones d'insécurité du Pakistan et de l'Afghanistan.

Référence : Effect of booster doses of poliovirus vaccine in previously vaccinated children, Clinical Trial Results 2013. Habib, Muhammad Atif et al. Vaccine 2016; 34(33):3803-9.


Vaccins : BOOSTRIXTETRA HEXYON IMOVAX POLIO Infanrix hexa INFANRIXQUINTA INFANRIXTETRA REPEVAX REVAXIS

Référence principale :